Val-de-Travers reste dans le rouge

Le budget 2022 de la Commune présente un déficit de près de deux millions de francs. Cela fait ...
Val-de-Travers reste dans le rouge

Le budget 2022 de la Commune présente un déficit de près de deux millions de francs. Cela fait maintenant depuis 2016 que les finances de Val-de-Travers ne sont plus au beau fixe

Pas de chiffres noirs en vue pour la Commune de Val-de-Travers. (Photo: archives) Pas de chiffres noirs en vue pour la Commune de Val-de-Travers. (Photo: archives)

Du rouge un peu moins vif pour Val-de-Travers. Le budget 2022 de la Commune table sur un déficit d’1,9 million de francs, grâce à un prélèvement d’1,2 million dans la réserve de politique conjoncturelle. Les charges s’établissent à 71,1 millions de francs.

Ce budget s’inscrit dans la continuité des dernières années : depuis 2016, les finances de Val-de-Travers sont difficiles et voient majoritairement rouges, même si les budgets sont toujours plus pessimistes que la réalité. En 2022, les autorités prévoient pourtant d’investir dans de nombreux projets. Pour n’en citer que quelques-uns : la rénovation de la piscine des Combes à Boveresse, le réaménagement de la Grand-Rue à Couvet, la mise en place de zones 30 km/h dans plusieurs villages, ou encore des travaux à espaceVal dès l’automne 2022.

Le niveau d’endettement reste aussi une préoccupation, surtout après les investissements faits en 2021 dans les structures scolaires et extrascolaires. La hausse prévue de la dette de Val-de-Travers devrait par contre être supportable d’ici 2025, puisque la Commune profite encore d’une fortune supérieure à 50 millions de francs et d’une réserve de politique budgétaire de 13 millions.

Le conseiller communal en charge des finances, Frédéric Mairy, ne s’inquiète pas de la situation financière actuelle :

Au niveau des revenus fiscaux, la prudence est de mise du côté des personnes morales. L’évolution de la pandémie est totalement inconnue, mais il y a aussi le rachat cette année de l’entreprise pharmaceutique de Bristol Myers Squibb à Couvet, par le groupe chinois WuXi STA. Une transaction qui est encore pleine d’inconnues comme l’explique Frédéric Mairy, conseiller communal à Val-de-Travers.

Enfin, la Commune de Val-de-Travers retrouve un plafond d’investissement meilleur qu’en 2021, où il atteignait… zéro. Un plafond qui n’a d’ailleurs pas empêché le législatif de voter des crédits de plusieurs millions de francs cette année. En 2022, les autorités tablent sur un plafond d’1,4 million de francs.

Le Conseil général de Val-de-Travers doit se prononcer sur le budget 2022 le 13 décembre. /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus