La gare de la Fiaz à nouveau sur les rails

Un crédit de plus de 2 millions de francs est soumis au Conseil général de La Chaux-de-Fonds ...
La gare de la Fiaz à nouveau sur les rails

Un crédit de plus de 2 millions de francs est soumis au Conseil général de La Chaux-de-Fonds la semaine prochaine. Les autorités font de la réouverture de cette halte ferroviaire une de leurs priorités de la législature

L'ancienne gare La Chaux-de-Fonds Ouest fermée en 1995. La nouvelle halte devrait être construite plus à l'ouest sur la gauche de l'image. L'ancienne gare La Chaux-de-Fonds Ouest fermée en 1995. La nouvelle halte devrait être construite plus à l'ouest sur la gauche de l'image.

La réouverture de la gare ferroviaire de la Fiaz à La Chaux-de-Fonds est à nouveau d'actualité. Le Conseil général de la Métropole horlogère se prononce la semaine prochaine sur une demande de crédit de plus de 2 millions de francs.

Pour les autorités, le quartier en plein développement nécessite la réouverture d’une halte ferroviaire. Le refus du projet TransRun en 2012 avait abouti à la mise en veille de ce projet.

Mais le oui neuchâtelois à Mobilité 2030 a fait office de déclic pour une reprise du dossier.

Ce nouveau projet intègre l’aménagement de la gare et des quais, une rénovation de deux passages à niveau dans le secteur, mais aussi l’installation d’un système de sécurité français pour la circulation des trains SNCF de la Ligne des horlogers.

La part financière de la Ville pour la réalisation de la gare reste la même qu'à l'époque du premier projet, soit 840’00 francs, auxquels s’ajoute un montant de 1,2 million de francs pour la réfection des passages à niveau. Le coût du total du projet atteint plus de 8,5 millions de francs financés entre la Ville, le Canton et la Confédération.

Cette gare de la Fiaz, anciennement La Chaux-de-Fonds Ouest, avait été fermée en 1995 en même temps que celle des Eplatures et du Crêt-du-Locle. Le Conseil communal a fait de ce projet une de ses priorités de la législature. Selon les autorités, plus de 2000 emplois et 5200 habitants se situent dans un rayon de 500 mètres. De nouveaux projets immobiliers et industriels devraient également voir le jour dans le secteur à l’avenir, entre l’ancienne scierie des Eplatures et les entrepôts Coop de la rue du Commerce. 

Le Grand Conseil se prononcera sur la participation financière du Canton cet automne. Les travaux pourraient commencer au printemps 2020 pour se terminer à l’hiver 2021. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus