Retour de la promotion économique à La Chaux-de-Fonds

Le Conseil communal propose une refonte du Service de l’économie. Le but est d’encourager les ...
Retour de la promotion économique à La Chaux-de-Fonds

Le Conseil communal propose une refonte du Service de l’économie. Le but est d’encourager les actions entrepreneuriales, de faciliter les échanges entre acteurs économiques et de favoriser la création d’emplois

Le nouveau Service de l'économie disposera d'un budget de 274'960 francs pour 2022. Le nouveau Service de l'économie disposera d'un budget de 274'960 francs pour 2022.

Tel un phénix, la promotion économique va renaître de ses cendres à La Chaux-de-Fonds. Dans un rapport d’information publié vendredi, le Conseil communal annonce son intention de recruter deux responsables du développement économique à temps partiel et aux cahiers des charges complémentaires. Ceux-ci viendraient combler le vide laissé par le départ d’Eric Tissot en 2016. Dans la conclusion de son rapport, l’Exécutif estime qu’il est « essentiel » pour une ville comme La Chaux-de-Fonds de se doter « des outils nécessaires pour relever le défi » posé par « un environnement de plus en plus complexe et concurrentiel ».

Cette nouvelle version du Service de l’économie disposera d’un budget de 274'960 francs pour 2022. Toutefois, le Conseil communal espère que ces charges seront rapidement compensées par les recettes générées par son activité.

Parmi les enjeux, le Conseil communal relève l’importance d’un Service de l’économie fort, au service du public. Celui-ci devra œuvrer au maintien du tissu économique, en fidélisant les entreprises déjà sur place, mais aussi en favorisant sa croissance avec l’arrivée durable de nouveaux acteurs économiques. Le service devra également veiller à impliquer les entreprises dans la vie culturelle, associative et sportive de la ville. A faciliter leur collaboration avec l’administration et les autorités. Enfin, à encourager la domiciliation des employés à La Chaux-de-Fonds.

Cette décision du Conseil communal répond notamment à deux motions déposées par les partis en 2019, réclamant un renforcement de la promotion économique de la ville. La discussion sera ouverte lors du prochain Conseil général prévu le 30 août. /dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus