Eolien : existence d’accords entre Groupe E et certaines communes neuchâteloises

Il n’y a pas que des communes fribourgeoises qui ont paraphé des accords controversés avec ...
Eolien : existence d’accords entre Groupe E et certaines communes neuchâteloises

Il n’y a pas que des communes fribourgeoises qui ont paraphé des accords controversés avec le fournisseur énergétique afin de promouvoir l’éolien. Au moins deux communes neuchâteloises sont également concernées, selon des textes rendus publics ce jeudi

Image d'illustration (photo : Georges Henz). Image d'illustration (photo : Georges Henz).

Les pratiques de Groupe E dans le canton de Fribourg sont similaires dans le canton de Neuchâtel. Il y a quelques semaines, l’affaire avait fait grand bruit en terres fribourgeoises : des textes confidentiels concernant des projets éoliens avaient été découverts. Ces contrats définissaient la manière dont les communes devaient se comporter vis-à-vis de l’éolien. Aujourd’hui, on apprend que des textes similaires lient aussi certaines communes neuchâteloises au fournisseur énergétique.

Val-de-Travers et Val-de-Ruz possèdent des conventions avec Groupe E Greenwatt ; ceci afin de promouvoir les parcs éoliens de la Montagne de Buttes, respectivement ceux des Quatre-Bornes et de Montperreux. Des textes qui définissent la manière dont les communes et le fournisseur d’énergie doivent se comporter, mais qui manquent d’objectivité selon Michel Fior, président de l’association Paysage libre, qui a dévoilé jeudi ces accords.

Michel Fior espère maintenant que Groupe E « tirera la prise » avant que les éoliennes ne soient construites.

Mais le fournisseur d’énergie fribourgeois n’en est pas là. L’entreprise estime avoir simplement assuré ses arrières avec ces conventions. Elle se défend de demander aux autorités locales de faire sa promotion. Yves-Laurent Blanc, porte-parole de Groupe E Greenwatt.

Reste que certaines phrases dans ces conventions surprennent. Par exemple dans celle des Quatres-Bornes, entre Val-de-Ruz et Groupe E, on trouve : « La Commune s’engage à faire valoir son poids politique vis-à-vis des autorités locales, régionales et cantonales pour favoriser le développement harmonieux des projets ». Une phrase que défend François Cuche, conseiller communal en charge de l’énergie à Val-de-Ruz.

A noter que le Conseil communal de Val-de-Travers n’a pas souhaité s’exprimer sur ce dossier. /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus