Comptes déficitaires validés au Locle

Le Conseil général de la Mère commune a accepté mercredi le déficit de 1,27 million de francs ...
Comptes déficitaires validés au Locle

Le Conseil général de la Mère commune a accepté mercredi le déficit de 1,27 million de francs de l'exercice 2021. Un macaron de parcage à moitié prix pour les étudiants pendulaires a aussi été entériné

La Commune doit continuer les efforts pour attirer de nouveaux citoyens selon le législatif. La Commune doit continuer les efforts pour attirer de nouveaux citoyens selon le législatif.

Un résultat presque « rassurant » pour une année particulière. Le Conseil général du Locle a accepté les comptes 2021 mercredi soir à l’unanimité. Pour son premier résultat en tant que commune fusionnée, la Mère commune présentait un déficit de 1,27 million de francs. Il s’agit toutefois d’un résultat meilleur que prévu vu que le budget prévoyait un excédent de charges de 3,96 millions de francs.

Cette amélioration s’explique en grande partie par la réévaluation du patrimoine financier loclois, mais aussi grâce à la progression des recettes fiscales. Le Locle a vu une augmentation de l’impôt des personnes morales de 0,9 million de francs et surtout de l’impôt des frontaliers de 1,6 million.


« Draguer » de nouveaux citoyens

Durant la séance, le groupe PLR s’est toutefois inquiété que l’impôt des frontaliers soit si important pour la santé de la Commune. Pour ne pas finir en « drive-in du travail », des solutions doivent être trouvées.

Du côté du POP, on remarque que les années se suivent et se ressemblent. Certes, le résultat est « moins pire que prévu », mais le groupe demande de continuer l’effort pour attirer de nouveaux citoyens, et ce parmi les frontaliers. Si ces derniers permettent à la Mère commune de bénéficier d’une manne importante, il serait encore plus intéressant de les accueillir au sein du Locle. Un constat partagé par les socialistes et les Verts qui regrettent que les revenus générés par les entreprises et les frontaliers ne soient jamais fixes. Il faut donc continuer d’attirer de nouveaux habitants.

Enfin le POP a salué la « très grande prudence du Conseil communal » au niveau de la maîtrise des charges. Un travail qui a été aussi considéré comme étant de qualité par les autres groupes. Pour le parti de gauche, « il n'existe pas d'autre société qui arrive à réduire autant les coûts sans péjorer ses services. »

Romain Vermot, chef de groupe des Verts

Extinction de l’éclairage public

Le groupe Vert souhaiterait aussi un développement de l’extinction de l’éclairage de nuit. Si des tests ont été réalisés dans la zone de la Joux-Pélichet, un coup de fouet sur ce dossier est demandé pour le reste de la ville. La difficulté selon le Conseil communal est que les villes ont des obligations liées à l'éclairage des passages piétons. Mais en soi, cette question ne restera pas « lettre morte » selon le chef des finances Claude Dubois.


Un macaron pour les étudiants pendulaires

Le Conseil général a aussi décidé de faire un geste pour les étudiants pendulaires qui parquent leur voiture au Locle. La nouvelle politique de stationnement qui entrera en vigueur le 1er juillet nécessitera de posséder un macaron de parcage. Celui-ci - qui est gratuit pour les habitants - reviendra à 1100 francs sur une année pour les pendulaires. Les étudiants qui auraient dû initialement s’acquitter de la même dîme devront finalement débourser 560 francs pour 12 mois.

Le conseiller général socialiste, Stéphane Reichen

Un postulat avait été lancé en ce sens. Il n’a toutefois pas été classé, le Conseil général souhaitant encore une réflexion sur les transports publics en relation avec le macaron. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus