Le Conseil d’Etat neuchâtelois pour la suppression de la 2G+

La mise en consultation des mesures proposées par le Conseil fédéral pour lutter contre le ...
Le Conseil d’Etat neuchâtelois pour la suppression de la 2G+

La mise en consultation des mesures proposées par le Conseil fédéral pour lutter contre le Covid-19 courait jusqu’à ce lundi. Laurent Kurth livre la position du Canton de Neuchâtel

Laurent Kurth et le Conseil d’État neuchâtelois rejoignent en partie le Conseil fédéral sur les mesures proposées pour lutter contre la propagation du Covid-19  (Photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott). Laurent Kurth et le Conseil d’État neuchâtelois rejoignent en partie le Conseil fédéral sur les mesures proposées pour lutter contre la propagation du Covid-19 (Photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott).

Réduire la validité du certificat Covid, revoir la stratégie de dépistage ou encore interdire l’enseignement présentiel au degré tertiaire. Les Cantons avaient jusqu’à ce lundi pour répondre à la mise en consultation des mesures proposées par le Conseil fédéral mercredi dernier. Tour d’horizon avec le conseiller d’Etat en charge de la santé Laurent Kurth.

Aux yeux du Conseil fédéral, il faudrait revoir la stratégie de dépistage, car les laboratoires d’analyses sont débordés, et abandonner les tests antigéniques. Le gouvernement neuchâtelois y est favorable et suggère même d’aller plus loin en supprimant la règle des 2G+, soit personnes vaccinées ou guéries qui doivent présenter en plus un test négatif. Les précisions de Laurent Kurth.

Autre question sur la table, la suppression des règles de quarantaine. Pour Laurent Kurth, elle est légitime en cette période de déferlante du variant Omicron. Le Canton estime toutefois qu’il ne faudrait pas supprimer le principe de la quarantaine mais qu’elle soit temporairement levée.

La consultation porte aussi sur l’interdiction de l’enseignement présentiel au degré tertiaire. Jeudi passé, la Fédération des étudiants neuchâtelois a fait part de sa vive opposition. Le gouvernement neuchâtelois n’y est également pas favorable, comme l’explique Laurent Kurth.

Le Conseil d’Etat est en revanche favorable à l’harmonisation de la durée du certificat Covid de 12 à 9 mois et s’aligner ainsi sur les règles en vigueur au sein de l’Union européenne.

Le Conseil fédéral souhaite par ailleurs que les mesures adoptées le 17 décembre soient prolongées jusqu’à fin mars, comme le télétravail obligatoire. Pour Laurent Kurth, il s’agit de les réévaluer régulièrement.

Le Conseil fédéral se réunit ce mercredi et annoncera dans l’après-midi quelles mesures seront adoptées ou non. /jpp-swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus