Mobilisation des cliniques privées et des EMS du Canton de Neuchâtel

Au vu de la pression exercée par la pandémie sur le RHNe, le Conseil d’Etat fait appel aux ...
Mobilisation des cliniques privées et des EMS du Canton de Neuchâtel

Au vu de la pression exercée par la pandémie sur le RHNe, le Conseil d’Etat fait appel aux cliniques privées et aux EMS afin d’accroître ses moyens de lutte

Laurent Kurth, conseiller d'État en charge des Finances et de la Santé. Laurent Kurth, conseiller d'État en charge des Finances et de la Santé.

Le Conseil d’Etat neuchâtelois a décidé de mobiliser des moyens de lutte supplémentaires contre le coronavirus. Il a annoncé ce mercredi la possibilité de réquisitionner le personnel soignant ainsi que le matériel des cliniques privées et des EMS en cas de besoin. Cette mesure exceptionnelle a été recommandée par l’Etat-Major de conduite ORCCAN, au vu de la croissance des cas qui nécessitent une hospitalisation.


Décret urgent pour le Grand Conseil

Le Conseil d’Etat a également adopté un décret à l’attention du Grand Conseil, dans le but de créer une base légale pour permettre « une plus grande mobilisation des ressources sanitaires disponibles dans le canton ». Il précise encore que la situation « dépasse aujourd’hui les niveaux atteints ce printemps ». Pour le gouvernement neuchâtelois, ces mesures supplémentaires doivent permettre d’endiguer l’évolution de la pandémie tout en garantissant l’accès aux soins de base. 


Le Mycoroma d'ores et déjà mobilisé

A Cernier, le centre Mycorama est réquisitionné immédiatement afin d’y installer un centre de dépistage dès le lundi 2 novembre. Il sera indisponible jusqu’au printemps 2021 au moins. Toutes les précautions seront prises afin d'éviter toutes contaminations au sein du centre de dépistage. /comm-lfe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus