Laurent Kurth juge l’approche de La Chaux-de-Fonds « partielle »

Alors que le Conseil général de la Métropole horlogère a accepté un rapport qui réclame une ...
Laurent Kurth juge l’approche de La Chaux-de-Fonds « partielle »

Alors que le Conseil général de la Métropole horlogère a accepté un rapport qui réclame une répartition plus juste des compensations géotopographiques, le chef des finances cantonales estime qu’il faut tenir compte de tous les rééquilibrages financiers

Pour Laurent Kurth, La Chaux-de-Fonds doit tenir compte de toutes les compensations financières. Pour Laurent Kurth, La Chaux-de-Fonds doit tenir compte de toutes les compensations financières.

La Chaux-de-Fonds revendique haut et fort une part plus importante de la péréquation financière fédérale liée aux charges excessives pour les communes d’altitude. Le Conseil général de la Métropole horlogère a accepté jeudi à l’unanimité un rapport d’information du Conseil communal établi avec un bureau d’étude vaudois. Le document montre que sans la Ville de La Chaux-de-Fonds, 17 des quelque 23 millions de francs reçus par le Canton de la part de la Confédération ne seraient pas versés. La Ville réclame à elle seule une somme de 13 millions et demi à l’Etat, alors que seulement 730'000 francs lui seront versés cette année et l’année prochaine.

Le conseiller d’Etat neuchâtelois en charge des finances, Laurent Kurth, était invité dans la Matinale RTN pour expliquer son point de vue :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus