Le Locle : le budget 2020 passe la rampe du législatif

Le Conseil général a accepté jeudi soir le plan financier 2020. Les refus ont émergé essentiellement ...
Le Locle : le budget 2020 passe la rampe du législatif

Le Conseil général a accepté jeudi soir le plan financier 2020. Les refus ont émergé essentiellement de la gauche, principalement le groupe socialiste en bloc, qui demande une meilleure communication du Conseil communal à la commission financière à l’avenir

Le centre-ville du Locle. (photo: archives) Le centre-ville du Locle. (photo: archives)

Feu vert à un budget 2020 rouge vif pour la Ville du Locle. Le Conseil général a validé jeudi soir le déficit de 2,2 millions de francs. La perte, qui se serait élevée à 6,7 millions sans un prélèvement à la réserve de politique conjoncturelle, a été acceptée par 26 voix contre 6.

Même si la situation financière de la commune est délicate, notamment dans un contexte de baisse des recettes fiscales, le Conseil communal a voulu ce plan financier comme celui de l'apaisement, comprenez sans grosse mesure d’économie après deux années plutôt agitées. Une vision qui a trouvé un écho auprès du législatif. Même le groupe libéral-radical, qui avait sévèrement jugé la politique d’économie de l’exécutif l'année dernière en visant le Musée des Beaux-Arts, a rangé ses propositions au placard…pour l’instant.

Les oppositions ont toutes émergées de la gauche, et plutôt sur la forme que sur le fond. Le parti socialiste a jugé les méthodes de travail du Conseil communal peu démocratiques. Il s’est étonné notamment que les membres de la commission financière n’aient reçu les documents nécessaires à l’étude du budget que peu de temps avant les séances en question. Le chef de groupe du PS Gérard Santschi :

 

Un fait marquant de la soirée qui a inspiré ce commentaire à Léonard Reichen :

Avec un taux d’occupation de 50%, le Conseil communal loclois ne peut pas être sur tous les fronts pour gérer une ville de plus de 10'000 habitants et tout ce qui l’accompagne en 2019, dans le contexte économique actuel. La question que soulève le parti socialiste l’illustre, mais cela se voit sur d’autres points relevés régulièrement aussi au Conseil général :le retard sur certains dossiers comme la politique de stationnement en est un. La Ville du Locle est aujourd’hui dans une situation financière plus que délicate. Pour se relever et pour améliorer stratégiquement son attractivité, elle devrait pouvoir compter sur un Conseil communal au pourcentage de travail bien plus élevé. Un taux de 80% avait été évoqué en 2016 avant la crise. Refusée en votation, à la suite d’un référendum popiste, l’idée pourrait être une des manières de relever les défis qui attendent Le Locle dans les prochaines années.

 


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus