Hôpitaux et piscine devant les législatifs des villes du Haut

La Chaux-de-Fonds et Le Locle forceront le Conseil d’Etat neuchâtelois à répondre sur le dossier ...
Hôpitaux et piscine devant les législatifs des villes du Haut

La Chaux-de-Fonds et Le Locle forceront le Conseil d’Etat neuchâtelois à répondre sur le dossier hospitalier. Réunis en séance intercommunale, les deux législatifs ont notamment accepté un arrêté pour exiger des clarifications sur le dossier neuf mois après la votation de février

Le Conseil général du Locle ainsi que celui de La Chaux-de-Fonds étaient réunis pour une séance intercommunale. Le Conseil général du Locle ainsi que celui de La Chaux-de-Fonds étaient réunis pour une séance intercommunale.

Les Conseils généraux du Locle et de La Chaux-de-Fonds demandent des comptes au Conseil d’Etat neuchâtelois concernant les hôpitaux. Les législatifs des deux communes étaient réunis mardi soir au CIFOM au Locle.

Lors de cette séance, les élus ont exigé des réponses immédiates de la part du Gouvernement neuchâtelois sur le dossier hospitalier. Selon les deux Villes, neuf mois après l’acceptation de l’initiative sur deux hôpitaux cantonaux autonomes, aucun plan, ni aucunes mesures concrètes n’ont été prises en faveur des Montagnes. Les partis avancent aussi que le Conseil d’Etat continue le démantèlement du site de La Chaux-de-Fonds.

C’est pourquoi, les deux législatifs ont accepté un arrêté (par 26 voix et deux abstentions pour Le Locle ainsi que 29 voix et 2 abstentions pour La Chaux-de-Fonds) pour demander des comptes au Gouvernement par le biais d’une initiative communale. Cette dernière sera déposée sous la forme d’une interpellation durant la session du Grand Conseil de janvier. Avec une telle initiative, le Conseil d’Etat sera obligé de répondre officiellement sur la mise en œuvre du plan hospitalier décidé par le peuple en février.

Outre le dossier hospitalier, durant cette séance intercommunale, les Villes se sont dotées d’un règlement commun sur l’exécution de la Loi sur l’approvisionnement en énergie. Chaque commune du canton devra d’ailleurs en faire de même d’ici l’entrée en vigueur de la nouvelle législation en janvier 2018.

 

 

Piscine couverte au Crêt-du-Locle

Lors de ce double Conseil général, les deux communes ont aussi accepté une résolution pour une piscine couverte intercommunale déposée par deux membres du POP. En raison de la situation financière difficile que traversent les deux villes du Haut, les membres du parti suggèrent qu’un projet soit réalisé en commun au Crêt-du-Locle.

Au début du mois, nous apprenions que la Mère-commune n’allait pas voter sur l’octroi d’un crédit pour une piscine couverte à cause de ses finances catastrophiques. La structure devisée à 25 millions aurait dû normalement voir le jour en 2018. Selon nos informations, le report pourrait aller jusqu’en 2020 ou que ce projet soit abandonné.

La résolution, qui n’a le poids que d’un souhait, a toutefois été acceptée par une large partie des élus. Elle a aussi été louée par les conseillers communaux en charge du dossier qui voit en ce projet un trait d’union entre les deux villes. Toutefois, Le Locle qui n’a pas de bassins couverts – contre deux pour La Chaux-de-Fonds – aurait besoin rapidement d’une structure et, de préférence proche de la ville. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus