Un hiver sans requérants à Perreux

Il n'y a plus de requérants d'asile dans les bâtiments de Perreux à Boudry, et cette situation ...
Un hiver sans requérants à Perreux

Perreux Le site de Perreux à Boudry.

Il n'y a plus de requérants d'asile dans les bâtiments de Perreux à Boudry, et cette situation devrait durer tout l'hiver.

Le Canton de Neuchâtel vient de fermer son centre d'accueil pour requérants, afin de laisser la place à un centre d'accueil fédéral. La date d'arrivée des nouveaux requérants n'est pas encore connue, mais les premiers transferts pourraient avoir lieu au mois d'avril.


Placements progressifs

Le Canton de Neuchâtel et la commune de Boudry ont signé une convention avec la Confédération pour que le centre de Perreux soit désormais géré par l'Office fédéral des migrations. Depuis le mois d'octobre, les locaux ont été progressivement vidés de leurs occupants. Nonante personnes ont été replacées, une vingtaine au centre d'accueil de Couvet, une vingtaine au centre d'accueil de Fontainemelon, et le reste en second accueil dans des appartements.

Les deux centres de premier accueil de Couvet et Fontainemelon sont actuellement pleins, avec environ 80 résidents chacun. Mais l'arrivée de la Confédération à Perreux permettra au Canton d'héberger moins de requérants, normalement une personne accueillie dans un centre fédéral correspond à une personne en moins accueillie par le canton concerné.


Travaux en vue

A partir du mois d'avril, le bâtiment des Buis à Perreux devrait héberger entre 80 et 100 requérants d'asile. Des travaux seront faits dans le bâtiment des Erables, et à terme les pensionnaires seront transférés dans les nouveaux locaux.

Un maximum de 250 requérants pourra être accueilli durant les trois prochaines années. Toute augmentation devra par la suite faire l'objet de discussions entre la Confédération, le Canton et la commune de Boudry. /mvr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus