Pas de nouveau quartier à La Tène

Le projet de villas au lieu-dit Derrière-le-Château à La Tène ne verra pas le jour de sitôt ...
Pas de nouveau quartier à La Tène

Le lieu-dit Derrière-le-Château Le lieu-dit Derrière-le-Château

Le projet de villas au lieu-dit Derrière-le-Château à La Tène ne verra pas le jour de sitôt. Le Conseil général prie le Conseil communal de revoir sa copie. Le législatif a refusé jeudi soir d’entrer en matière sur le plan spécial relatif à la construction d’un nouveau quartier de 33 villas individuelles à l’est du village.

 

Seconde mouture

Le plan spécial discuté et renvoyé jeudi soir est la refonte du plan de quartier prévu en 2010. Quatorze maisons mitoyennes auraient dû voir le jour sur la surface de plus de 20'000 mètres carrés vendue à un promoteur immobilier. Mais le projet a dû subir des modifications en raison de la mise à jour de l’Ordonnance sur la protection contre les accidents majeurs (OPAM). Les habitations doivent respecter une distance de sécurité de 60 mètres à partir du gazoduc, ceci afin de limiter le risque en cas de rupture de la conduite de gaz. La surface sur laquelle il est possible de construire ayant été réduite, le promoteur immobilier a dû revoir ses plans.

Le groupe de centre-droit (PLR-PDC) estime que le Conseil communal est en droit de demander une indemnisation pour les 4'000 mètres carrés de terrain désormais non constructibles. La majorité des membres du Conseil général a suivi son avis. Le chef de l’urbanisme, Daniel Rotsch, a souligné son amertume et sa déception face à cette issue. Le Conseil communal doit désormais engager des procédures judiciaires afin de déterminer s’il y a bel et bien expropriation du bien matériel et à qui il est possible de demander réparation.

 

Agora à revoir aussi

Le Conseil général a demandé jeudi soir au Conseil communal de le tenir informé de l’état du dossier d’éco-quartier prévu à La Tène. La gestion du projet Agora avait abouti à l’éclatement de l’exécutif et à l’éviction du conseiller communal en charge du dossier, Serge Girardin.

Le législatif a également approuvé le renouvellement de la subvention annuelle octroyée au jardin d’enfants Bidibul. La structure privée recevra au maximum 12'000 francs par an ces dix prochaines années.

Enfin, la pérennité des soirées Midnight La Tène est désormais assurée. La Commune va continuer d’accorder son soutien à la mise en place de soirées festives hebdomadaires pour les jeunes de 13 à 17 ans. /aes


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus