Val-de-Travers dans le noir en 2012

Grâce aux comptes 2012, le sourire est de mise à Val-de-Travers, avec Jean-Nat Karakash, chef des finances, Christian Reber, secrétaire général aux finances et Thierry Michel, président du Conseil communal. Grâce aux comptes 2012, le sourire est de mise à Val-de-Travers, avec Jean-Nat Karakash, chef des finances, Christian Reber, secrétaire général aux finances et Thierry Michel, président du Conseil communal.

La bonne santé financière de Val-de-Travers se confirme. Les comptes 2012 de la commune bouclent sur un bénéfice de 447'000 francs, alors que le budget prévoyait l’équilibre.

Le résultat réel est de 3,45 millions d'excédent de recettes, mais le Conseil communal a choisi de créer une provision extraordinaire. Trois millions de francs sont mis de côté pour anticiper la recapitalisation de la caisse de pension.

La commune a surtout profité d‘une hausse des revenus provenant des impôts. L'augmentation de 1,7 million de francs dans ce domaine est à peu près équitablement répartie entre personnes morales et personnes physiques. L’autofinancement se monte à 4 millions. La fortune nette, en hausse, atteint 28,2 millions de francs. La bonne santé de l’économie régionale permet de financer des projets qui contribuent au développement, sans creuser la dette.

Les autorités soulignent aussi la bonne maîtrise des finances, mais se montrent prudentes pour l’avenir. La commune reste financièrement dépendante de la péréquation.

Le Conseil général de Val-de-Travers se penchera sur les comptes 2012 le 13 mai. /msa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus