La Chaux-de-Fonds pas satisfaite de la Police de proximité

Pluie de motions au Conseil général de La Chaux-de-Fonds. Le législatif a accepté huit des ...
La Chaux-de-Fonds pas satisfaite de la Police de proximité

 La Police de proximité fait l'unanimité... contre elle.

Pluie de motions au Conseil général de La Chaux-de-Fonds.

Le législatif a accepté huit des neuf textes qui lui étaient proposés. Il a longuement débattu d'une motion UDC sur la Police de proximité. De gauche à droite de l’hémicycle, les conseillers généraux ont admis que les prestations fournies par la Police neuchâteloise ne sont pas satisfaisantes. En revanche, ils ont été choqués par l’intervention de l’UDC qui accusait le Conseil communal d’être complice de la recrudescence de la criminalité en ville de La Chaux-de-Fonds.  

Le Conseil général a aussi accepté une motion demandant au Conseil communal d’étudier des mesures de modération du trafic par le biais notamment de zones à 30 km/heure. Le législatif a accepté le texte malgré l’intervention de l’UDC qui a rappelé que les Chaux-de-Fonniers ont refusé cet objet en votation populaire il y a deux ans.

Le Conseil général a en revanche refusé l’urgence de deux motions du Nouveau Parti libéral. La première concernait la Cité Alfen. Selon le NPL, la situation financière de la Cité fait douter de sa capacité à payer fin 2014 un immeuble acheter à la Ville. Le législatif a suivi le Conseil communal. La question sera discutée en mai, lors de la séance des comptes 2012.

L’autre motion concernait la situation de Prévoyance.ne. L’exécutif a rappelé que ses services planchaient sur la question à la suite de l’arrêté du Tribunal administratif fédéral. Il a rappelé que la décision du TAF pouvait encore faire l’objet d’un recours. /sma

 

 


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus