Val-de-Travers réclame un expert neutre

Le Conseil général de Val-de-Travers réclame un expert neutre dans "l'affaire Menoud". Les ...
Val-de-Travers réclame un expert neutre

Le Conseil général de Val-de-Travers veut un expert neutre dans Le domaine au centre de tous les débats.

Le Conseil général de Val-de-Travers a accepté à l’unanimité moins une abstention une résolution socialiste urgente ayant trait à l’affaire Menoud.

Le texte demande la nomination d’un expert neutre dans le traitement de ce dossier lié à l’exploitation laitière du Pré-Monsieur à Môtiers, qui est l’une des plus grosses du canton et où une importante fuite de lisier avait eu lieu en février. Le Conseil d’Etat a récemment désigné le chef du Service de l’agriculture, Laurent Lavanchy, coordinateur dans cette affaire, alors qu’il est directement impliqué. Le PS, suivi par le Conseil général, souhaite des garanties d’indépendance.

Un crédit-cadre de 1,5 million de francs a par ailleurs été approuvé à l’unanimité. Ce crédit est destiné à mettre en œuvre des projets éligibles au titre de la loi sur la politique régionale. Le premier crédit de ce type, accordé en juin 2009, a débouché sur plusieurs concrétisations.

Le programme de législature 2012-2016 du Conseil communal a reçu un écho favorable lors de la séance de lundi soir.

Enfin, le POP a accepté de retirer deux motions traitant de sujets qui figurent dans ce programme de législature: la création de logements et le maintien du tissu commercial. /msa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus