NeuchEole verra le jour d’ici la fin de l’année

Quatrième et dernière commune à se prononcer, Neuchâtel dit oui à NeuchEole. Les conseillers ...
NeuchEole verra le jour d’ici la fin de l’année

Conseil général de Neuchâtel

Et de quatre ! La dernière commune à se prononcer sur NeuchEole est favorable au projet. Par 23 oui, 2 non et 7 abstention, le Conseil général de Neuchâtel a apporté son soutien lundi soir à la création d’une société neuchâteloise pour l’exploitation de l’énergie éolienne.
Les législatifs du Locle, de Val-de-Travers et de La Chaux-de-Fonds ont déjà accepté le projet.


Être acteur dans le domaine de l'énergie éolienne

L’idée émane des quatre plus grandes communes du canton. A travers NeuchEole, elles souhaitent instaurer un contrôle public du développement et du renouvellement des parcs éoliens. L’objectif est de défendre les intérêts des communes concernées par l’implantation d’éoliennes et de conserver dans le canton l’énergie produite.
Chaque commune participe à la création d’un capital-action en versant 50 francs par habitant. Au total cela représente entre 5 et 10 millions de francs.

D’ici la fin de l’année, les quatre communes espèrent avoir réussi à créer la société anonyme NeuchEole. Leur but sera ensuite de rallier d’autres communes du canton à ce projet.


Deux autres rapports acceptés

Le Conseil général de Neuchâtel a aussi accepté la création de l’Ecole obligatoire de la région de Neuchâtel (EORéN). Il s’agit d’une réorganisation de l’Ecole secondaire régionale de Neuchâtel (ESRN) pour répondre aux besoins du concordat intercantonal sur l’harmonisation scolaire HarmoS.

Les conseillers généraux ont soutenu la vente d’une parcelle appartenant à la Ville à la société biopharmaceutique Celgene, implantée à Boudry. Mais le Conseil communal a ajouté une précision au rapport proposé : si durant 10 ans l’entreprise n’utilise pas ce terrain, la Ville peut le récupérer.

Le législatif a refusé d’organiser une séance spéciale du Conseil général à la fin du mois pour discuter du rapport sur la politique culturelle de la Ville. Le débat aura lieu en janvier. /mvr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus