Vendanges 2017 historiquement basses en Suisse

Dans le canton de Neuchâtel, les vignes ont surtout souffert de la sécheresse
Vendanges 2017 historiquement basses en Suisse

Dans le canton de Neuchâtel, les vignes ont surtout souffert de la sécheresse

La vendange 2017 s'est établie à un minimum jamais atteint depuis quarante ans au niveau suisse. Avec 79 millions de litres, la production est en recul de 28,5 millions (-27%) par rapport à l'année précédente. En cause: les fortes gelées nocturnes en avril et la grêle d'août, rappelle lundi l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) dans un communiqué.

En outre, les températures mesurées l'été dernier comptent parmi les trois plus élevées depuis le début des relevés, après celles de 2003 et 2015. L’été sec et chaud a encore fait diminuer la production, mais il a favorisé une vendange précoce et de bonne qualité.

 

Neuchâtel s’en sort plutôt bien

Le vignoble neuchâtelois a été relativement épargné par le gel et la grêle, mais il a beaucoup souffert de la sécheresse estivale. La production atteint 2,8 millions de litres, ce qui représente un rendement de 593 g/m2 contre 744 g/m2 en 2016 et 609 g/m2 en 2015. Mais cette quantité modeste est compensée par une très belle maturité du raisin, souligne Sébastien Cartillier, directeur de la Station viticole cantonale. Producteurs et consommateurs sont donc globalement satisfaits.

Les vignerons vont en revanche devoir s’adapter à ces étés plus chauds et plus secs, relève Sébastien Cartillier. L’élaboration de systèmes d’irrigation au goutte-à-goutte ou l’utilisation de porte-greffes plus résistants à la sécheresse sont à l’étude. /ats-mvr

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus