Le Locle continue de voir rouge

Le déficit budgétaire s’allège au Locle au fil des années. Pour 2024, il s’élève à 2,4 millions ...
Le Locle continue de voir rouge

Le déficit budgétaire s’allège au Locle au fil des années. Pour 2024, il s’élève à 2,4 millions de francs. Une amélioration, par rapport à 2023, à mettre sur le compte des recettes fiscales et du nouveau mécanisme de compensation des charges géotopographiques

La Mère commune souffre d'un déficit structurel estimé entre 2 et 2,5 millions de francs. (Photo : archives) La Mère commune souffre d'un déficit structurel estimé entre 2 et 2,5 millions de francs. (Photo : archives)

Un déficit de 2,4 millions de francs, c’est ce que prévoit le budget 2024 du Locle. Il a été présenté ce mercredi matin par le Conseil communal.

L’exécutif juge ce résultat insatisfaisant, mais souligne qu’il offre une perspective réjouissante en regard des dernières années.

Les prévisions 2024 sont en amélioration de 2,5 millions de francs par rapport au budget précédent. Cela s’explique essentiellement par la progression estimée des recettes fiscales de plus de 2 millions de francs et la mise en place du nouveau mécanisme de compensation des charges géotopographiques à hauteur de 1,3 million.

Au chapitre des investissements, Le Locle prévoit pour l’année prochaine 12 millions de francs. Une enveloppe qui permet de respecter le mécanisme de frein à l’endettement et d’assurer le maintien des infrastructures. On notera tout de même quelques projets d’importance : le réaménagement de l’esplanade de la gare (2,5 millions de francs répartis sur deux ans), la deuxième étape de la réfection de la route du Communal (1 million) et la mise aux normes de la piscine. Ce dernier chantier, devisé à près de 6 millions de francs sur trois ans, sera financé par une réserve. De quoi assurer le maintien des infrastructures.

Anthony Von Allmen, conseiller communal responsable des finances : « Des projets qui vont améliorer la qualité de vie au Locle. »

Au chapitre de la politique salariale, le Conseil communal a prévu l’octroi en 2024 d’un échelon de 2,3 points d’inflation, un taux légèrement au-dessus de celui consenti par l’État de Neuchâtel (2,2).

« Ça permet d’assurer le pouvoir d’achat de nos collaborateurs. »

La planification financière et des tâches 2025-2027 met en lumière un déficit structurel qui oscille entre 2 et 2,5 millions de francs. Pour y remédier, l’exécutif loclois entend poursuivre le développement des zones industrielles et renforcer l’attractivité résidentielle. Les infrastructures communales, dit-il, peuvent accueillir jusqu’à 12'000 résidents. La commune comptait 10'740 habitants au 31 décembre 2022.

« On a une marge de manœuvre sans devoir investir dans des structures publiques. »

Le Conseil général de la Mère commune se penchera sur ce budget lors de sa séance du 14 décembre. /cwi


Actualités suivantes

Articles les plus lus