Val-de-Ruz n’échappe pas au déficit

Dans le rouge de plus d’un million de francs, les comptes 2021 de Val-de-Ruz sont victimes ...
Val-de-Ruz n’échappe pas au déficit

Dans le rouge de plus d’un million de francs, les comptes 2021 de Val-de-Ruz sont victimes des crises, mais surtout de failles structurelles

Pour le chef des finances Yvan Ryser, aucune coupe budgétaire ne vise à sanctionner qui que ce soit. Pour le chef des finances Yvan Ryser, aucune coupe budgétaire ne vise à sanctionner qui que ce soit.

Val-de-Ruz lutte toujours pour atteindre son équilibre financier. Présentés jeudi matin, les comptes 2021 de la Commune affichent un déficit de 1 million 46'000 francs.

C’est mieux que ce qui était prévu au budget, soit un déficit de 2 millions 64'000 francs. Mais cette amélioration doit être mise en perspective : cette projection était celle de l’ancien Conseil communal, qui les a présentées en décembre 2020. Par ailleurs, elle intégrait une augmentation fiscale de 2 points, combattue par référendum, et nettement refusée le 13 juin par les citoyennes et les citoyens vaudruziens.


Une succession d’imprévus

Par ailleurs, les crises se succèdent. A Val-de-Ruz, 2021 a été l’exercice du bouclement des coûts induits par les inondations de juin 2019. L’année a également été marquée par la dernière tranche de la réévaluation du patrimoine financier communal. Elle a vu les caisses communales enregistrer une baisse des rentrées fiscales, au contraire de la tendance enregistrée dans d’autres communes. Enfin, et peut-être surtout, 2021 a été l’année du Covid, avec, comme ailleurs, des bouleversements pour le personnel.

Pour rétablir l’équilibre financier, le Conseil communal a choisi de réduire d’un cinquième le budget des charges d’exploitation, des charges financières et des charges de transfert. Mais cette décision est intervenue au second semestre, elle n’a pas déployé tous ses effets.

Le conseiller communal en charge des finances, Yvan Ryser :

A noter que la marge de manœuvre de l’exécutif est étroite. Dans une commune de Val-de-Ruz, trois quarts des coûts ne sont pas maîtrisables par le Conseil communal, et dans le quart restant, on trouve notamment les salaires du personnel.


Des économies, pas des punitions

Après avoir refusé par deux fois des hausses d’impôts, les contribuables de Val-de-Ruz peuvent ressentir les coupes budgétaires de manière personnelle. Mais Yvan Ryser assure que ces mesures n’ont aucun aspect punitif :

Et les crises, ça n’est pas fini. Le Conseil communal estime que les conséquences locales de la guerre en Ukraine constituent une nouvelle source d’incertitude pour les finances communales. L’exécutif estime que les résultats déficitaires de ces comptes 2021 démontrent que l’augmentation fiscale rejetée par la population resterait nécessaire pour atteindre l’équilibre financier. Aucune demande dans ce sens n’est cependant au programme.

Le Conseil général de Val-de-Ruz doit débattre des comptes lors de sa prochaine séance, le 20 juin. /jhi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus