Le Locle : la révision des taxes tombe à l’eau

Le Conseil général de la Mère Commune devait se pencher mercredi sur la nouvelle tarification ...
Le Locle : la révision des taxes tombe à l’eau

Le Conseil général de la Mère Commune devait se pencher mercredi sur la nouvelle tarification de l’assainissement des eaux. Mais une intervention de Monsieur Prix a incité le Conseil communal à retirer son rapport

Le projet de nouvelle STEP du Locle est en attente. Le projet de nouvelle STEP du Locle est en attente.

La Ville du Locle devra encore attendre avant de se doter d’une nouvelle taxation sur les eaux. Le Conseil général devait se prononcer mercredi sur un épais rapport du Conseil communal, mais l’exécutif, par la voix de son chef des finances Claude Dubois, a décidé de renvoyer ce document en commission financière.

Et pour cause, lundi matin la Ville a reçu une lettre de Monsieur Prix, lui indiquant que les prix minimaux pratiqués dans deux des trois nouvelles taxes étaient trop élevés par rapport à la moyenne suisse. Une missive transmise quelques heures seulement avant la séance aux conseillers généraux. Le POP a demandé une interruption de séance, avant que le Conseil communal ne propose un renvoi en commission.


La Ville du Locle prévoyante

Face à de gros investissements dans la gestion des eaux, notamment via la nouvelle STEP, la Ville du Locle veut anticiper l’avenir. Dans les grandes lignes, ce nouveau projet prévoit trois taxes contre une seule actuellement. Il s’agit d’une première dans le canton. Une nouvelle taxe de base est appelée à mieux tenir compte des coûts fixes. Une taxe sur les eaux pluviales sera aussi introduite et un travail d’analyse devra scruter les surfaces, puisque plus une surface imperméabilisée est importante plus des eaux parasites sont à traiter. Enfin, la taxe sur la consommation, déjà existante, est appelée à baisser.

Cette nouvelle tarification ne devrait pas générer une hausse générale des prix. Par contre, selon sa logique, certains types d’habitations seront plus taxés que d’autres via la tarification de base. Le coût d’un raccordement pour une villa ou pour un immeuble locatif est le même, mais la taxe ne sera pas partagée par le même nombre de personnes.

Le Conseil communal espère revenir présenter à nouveau le rapport à l’automne. /lre


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus