Les Brandons de Payerne repoussés d'un mois

La prolongation des mesures sanitaires pousse les organisateurs à reporter la manifestation ...
Les Brandons de Payerne repoussés d'un mois

La prolongation des mesures sanitaires pousse les organisateurs à reporter la manifestation broyarde au week-end du 8 au 10 avril

A Payerne, les Brandons sont repoussés d'un mois et se dérouleront le week-end des Rameaux. (Photo : archives KEYSTONE / Cyriel Zingaro). A Payerne, les Brandons sont repoussés d'un mois et se dérouleront le week-end des Rameaux. (Photo : archives KEYSTONE / Cyriel Zingaro).

Les Brandons de Payerne sont reportés. Prévue du 4 au 7 mars, la manifestation broyarde est repoussée au week-end du 8 au 10 avril, suite à la prolongation des restrictions sanitaires par le Conseil fédéral jusqu'au 31 mars.

« La 2G+ et la problématique liée font que nous ne maîtrisons pas assez de paramètres pour organiser les Brandons en mars », écrivent les organisateurs mercredi dans un communiqué. « Nous laisserions trop de monde sur le bord de la route. Les Brandons sont populaires et doivent réunir le maximum de personnes. C’est leur ADN ».

En repoussant d’un mois les Brandons, le Comité des masqués (CDM) dit jouer la carte de la sécurité et de la sagesse. En avril et d’après tous les experts contactés, les restrictions seront bien moindres, le virus étant saisonnier.

Les règles pour les soirées seraient allégées. Les guggens pourraient jouer sur scène en ville. Même les cortèges redeviendraient possibles, s'est réjoui Sylvain Hostettler, président du CDM.


La paroisse à la rescousse

Le week-end prévu étant celui des Rameaux - le carnaval ne pouvant se dérouler après Pâques- le comité a dû prévenir la paroisse protestante de Payerne, a-t-il expliqué à Keystone-ATS. Elle a joué le jeu et accepté de reporter les confirmations, comme elle l'avait déjà fait en 2020 et 2021 en raison de la pandémie. « Nous lui en sommes extrêmement reconnaissants.

Et de souligner « qu'au 16e siècle, les festivités des Brandons avaient été interdites sous le joug des protestants bernois. En 2021, c'est grâce à la paroisse réformée qu'elles peuvent avoir lieu ».

Au 8 avril, cela fera 770 jours que les Payernois attendent les Brandons, « une éternité », relève M. Hofstettler. La Cité de la Reine Berthe n'a en effet plus fêté son carnaval depuis le 28 février 2020. /ATS-gtr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus