Les Brandons de Payerne investiront l'aérodrome

Les Brandons de Payerne sont de retour après deux ans d'absence à l’occasion de leur 125e édition ...
Les Brandons de Payerne investiront l'aérodrome

Les Brandons de Payerne sont de retour après deux ans d'absence à l’occasion de leur 125e édition. Le cortège aura lieu dans la base aérienne de la ville

Les Brandons de Payerne auront lieu en 2021 pour la 125e édition. (Photo d'archives) Les Brandons de Payerne auront lieu en 2021 pour la 125e édition. (Photo d'archives)

Parmi les premières grandes manifestations victimes du coronavirus en février 2020, les Brandons de Payerne reviendront le 5 septembre prochain pour une 125e édition complètement inédite. Et pour cause, le cortège se déroulera sur la base aérienne de la ville.

Les organisateurs ont imaginé cette variante après avoir renoncé au cortège au centre-ville, où il aurait été impossible d'appliquer les mesures sanitaires, notamment le contrôle du certificat Covid. Ils se sont alors tournés vers l'aérodrome militaire et civil de Payerne, dont les responsables ont adhéré au projet.

Dimanche 5 septembre, les spectateurs pourront se rendre sur la base aérienne avec leur véhicule pour un cortège en mode « drive-in ». La fête commencera vers midi avec des concerts de « Guggen ». Le cortège démarrera à 15h30 et défilera en deux parties, sur les voies de circulation nord et sud de l'aérodrome.

Quatre classes d'enfants ouvriront la procession. En tout, treize chars et groupes participeront au cortège. Sans compter les « Guggen », cela fera environ 280 participants. Les organisateurs attendent 10'000 spectateurs.


Feu vert définitif mi-août

L'aérodrome sera divisé en huit secteurs distincts, et chacun disposera de ses propres buvettes et toilettes. Les spectateurs devront respecter le secteur qui leur aura été attribué. Un certificat de vaccination, un document prouvant la guérison ou un test antigénique permettront d'accéder au site. En vente dès le 5 juillet, le prix d'entrée a été fixé à 50 francs par voiture.

Les organisateurs précisent qu'ils évalueront définitivement la faisabilité de l'événement d'ici la mi-août. « Comme tout se fera en prélocations, il nous faut l'assurance d'avoir au moins la moitié de notre objectif de spectateurs, sans quoi nous devrons annuler », écrivent-ils dans leur communiqué.


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus