Une vaste alliance défend le congé maternité de la fonction publique

La gauche, les syndicats et les mouvements féministes se mobilisent pour les employées de l’Etat ...
Une vaste alliance défend le congé maternité de la fonction publique

La gauche, les syndicats et les mouvements féministes se mobilisent pour les employées de l’Etat de Neuchâtel. La droite veut réduire le congé maternité à 16 semaines

Les partis de gauche, les syndicats et les mouvements féministes ont défendu un « congé maternité non tronqué et non raccourci » mardi matin dans la cour du Château de Neuchâtel. Cette mobilisation vise à contrer la volonté de la droite de réduire ce congé à 16 semaines. Les partis de gauche, les syndicats et les mouvements féministes ont défendu un « congé maternité non tronqué et non raccourci » mardi matin dans la cour du Château de Neuchâtel. Cette mobilisation vise à contrer la volonté de la droite de réduire ce congé à 16 semaines.

Mobilisation à large échelle pour le congé maternité de la fonction publique neuchâteloise. Une alliance composée des partis de gauche, de divers syndicats et de mouvements féministes a défendu mardi matin le droit pour les employées de l’Etat de bénéficier d’un congé maternité de 17,4 semaines, qui commence le jour de l’accouchement.

Actuellement, celui-ci peut être réduit d’un peu plus de trois semaines, si la future mère doit stopper son activité plus tôt en raison de sa grossesse. La gauche et les syndicats avaient déposé un projet de loi et une motion populaire pour faire commencer le congé maternité le jour de l’accouchement.

Lors des débats en commission, la droite a déposé un amendement visant à réduire ce congé à 16 semaines. La députée popiste Sarah Blum dénonce une atteinte aux acquis sociaux et une péjoration des conditions de travail. Elle estime que la comparaison avec le privé, notamment avancée pour justifier cette réduction, ne tient pas à l’heure où de nombreuses entreprises se montrent au contraire plus généreuses :

« La tendance est plutôt à favoriser les congés parentaux »

Les députés de droite qui ont oeuvré au sein de la commission reconnaissent qu'il y a une inégalité à effacer avec ce congé maternité qui peut actuellement être tronqué. Pour eux, la proposition de le réduire à 16 semaines est une forme de compromis, qui convainc également le Conseil d'Etat. La députée PLR Béatrice Haeny:

Il y a une grosse différence entre le public et le privé pour la droite

Les partis de gauche, les syndicats et les mouvements féministes appellent à manifester le mardi 25 janvier dans la cour du Château de Neuchâtel entre midi et 13h30, avant la session du Grand Conseil qui devrait traiter ce dossier à cette occasion. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus