Tests Covid: Neuchâtel tient la cadence 

En cette période de Fêtes de fin d’année, la demande de tests de dépistage du Covid-19 explose ...
Tests Covid: Neuchâtel tient la cadence 

En cette période de Fêtes de fin d’année, la demande de tests de dépistage du Covid-19 explose un peu partout en Suisse. Pour l’heure, Neuchâtel résiste à la ruée sans pour autant crier victoire trop vite

En 2021, la période des fêtes a été synonyme de ruée sur les tests de dépistage du Covid-19 dans toutes la Suisse.  (Photo d’illustration : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott). En 2021, la période des fêtes a été synonyme de ruée sur les tests de dépistage du Covid-19 dans toutes la Suisse.  (Photo d’illustration : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott).

Le Covid-19 joue encore les trouble-fêtes. En cette fin d’année 2021, la demande de tests de dépistage a considérablement augmenté dans tout le pays. Avant Noël par exemple, de nombreuses personnes ayant des symptômes formaient de longues files d'attente devant les centres de dépistage de la ville de Lausanne. Néanmoins, le canton de Vaud n’est pas le seul à avoir vécu pareille situation. Plusieurs queues se sont également formées devant les structures de dépistages des cantons de Genève et Fribourg notamment.

À Neuchâtel, la demande a aussi augmenté avec l’arrivée des célébrations de Noël. Toutefois, les centres de tests publics et privés ont su absorber la vague de demandes et offrir aux personnes symptomatiques, dans la plupart du temps, des rendez-vous en moins de 24 heures. Cependant, la prudence reste de mise.

Damien Piscopiello fait le point sur la situation

Le réveillon ne devrait pas compliquer le fonctionnement

À l’approches des célébrations du Nouvel-An, ce fonctionnement pourrait être remis en question. Une personne symptomatique le 31 décembre 2021 trouvera-t-elle de la place dans un centre pour se faire tester le 1er janvier ? Le médecin cantonal adjoint Laurent Kaufmann tient à lever les zones d’ombres.

Laurent Kaufmann 

La carte piège Omicron

Cette situation sanitaire reste bien sûr à la merci de l’évolution du variant Omicron. À ce jour, le contexte est tendu et les différents protagnonistes reconnaissent que la situation n’est pas encore sous contrôle. « Ce qui change dans cette 5e vague, c’est son évolution qui est beaucoup plus rapide que lors des précédentes. La situation évolue d’heure en heure et il est donc compliqué de faire des pronostics. On peut parler de « vague dans la vague » dont on n’a pas encore connaissance de l’ampleur » détaille Nicolas Chevrey, directeur opérationnel de Nomad.

Laurent Kaufmann : « On doit s’attendre à un très fort impact »

Pour l’heure, la demande de tests de dépistage pour le Covid-19 reste sous un contrôle. Une personne présentant des symptômes peut trouver un rendez-vous pour se faire tester en moins de 24 heures. /dpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus