Les enfants très touchés par la 5e vague

Les nouveaux cas de Covid-19 sont en hausse au sein de l'école obligatoire neuchâteloise. La ...
Les enfants très touchés par la 5e vague

Les nouveaux cas de Covid-19 sont en hausse au sein de l'école obligatoire neuchâteloise. La direction juge la situation sous contrôle, alors que les syndicats demandent des mesures de dépistage

 (Photo : KEYSTONE / Alessandro della Valle).  (Photo : KEYSTONE / Alessandro della Valle).

La 5e vague de Covid-19 n’épargne pas les écoles et les enfants du canton de Neuchâtel. La semaine dernière, 167 élèves en scolarité obligatoire ont été testés positifs sur près de 20'000. La situation est jugée sous contrôle dans le canton de Neuchâtel selon le Service de l’enseignement obligatoire. Neuchâtel compte un peu moins de 2% d’élèves positifs. En comparaison, c’est moins que le Jura mais plus que Vaud et le Valais. De plus, 360 élèves, soit 1,85% de l'effectif total, sont en quarantaine.

Ces statistiques sont prises en compte par le Service de l'enseignement obligatoire, mais la manière de procéder a aussi changé. Il y a désormais beaucoup moins de fermetures de classes, mais davantage de situations où le port du masque est décrété après la détection d'un cas positif. Jean-Claude Marguet, chef du Service de l’enseignement obligatoire du canton de Neuchâtel :

Le nombre croissant de mises en quarantaine ne manque pas de faire réagir les syndicats neuchâtelois. Ceux-ci craignent pour la qualité du suivi des élèves, lorsque ceux-ci ne peuvent pas assister aux leçons, ou alors lorsque les enseignants ne peuvent pas donner leurs cours. Jean-Claude Marguet se veut rassurant:

Les syndicats demandent plus de dépistages

Pas de quoi néanmoins rassurer totalement les syndicats. Le Syndicat des services publics section Neuchâtel nous a informé avoir récemment écrit au médecin cantonal pour demander de nouvelles mesures, à commencer par l'instauration de tests salivaires. Claude Grimm, secrétaire syndicale:

La demande est aussi rejointe par le Syndicat autonome des enseignants neuchâtelois, mais la mesure n'est pas à l'ordre du jour pour l'instant à Neuchâtel. Jean-Claude Marguet, chef du Service de l'enseignement obligatoire:

/lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus