Le Conseil général divisé sur le service de la communication

La droite du législatif a interpellé mardi soir le Conseil communal pour demander des explications ...
Le Conseil général divisé sur le service de la communication

La droite du législatif a interpellé mardi soir le Conseil communal pour demander des explications sur les dysfonctionnements relevés par un audit. Une démarche à laquelle ne s’est pas ralliée la gauche

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds s'est interrogé sur le sort du responsable de la communication mardi soir.  Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds s'est interrogé sur le sort du responsable de la communication mardi soir. 

Les dysfonctionnements au service de la communication ont rebondi mardi soir devant le Conseil général de La Chaux-de-Fonds. Début novembre, on apprenait qu’un audit avait été commandé pour faire la lumière sur des problèmes managériaux récurrents depuis plusieurs années. Ses résultats ont abouti à la destitution du chef de service. Mais la Ville a toutefois décidé de lui attribuer un poste de délégué à l’événementiel.

Une situation contradictoire pour les groupes de droite et du centre au Conseil général qui ont déposé lors d'une séance à la Maison du peuple deux interpellations urgentes pour demander des explications au Conseil communal. Brigitte Leitenberg, conseillère générale vert’libérale et signataire de l'une d'elles :

La gauche ne s’est pas ralliée à la démarche. Le ton de l’un des textes portés par les Vert’libéraux, Le Centre, le PLR et l’UDC, n’a pas plu. Et le choix du Conseil communal a été salué. Giovanni Spoletini, conseiller général socialiste:

« Nous ne coupons pas aveuglément des têtes, mais voulons le bien commun de la Ville de La Chaux-de-Fonds », a martelé en introduction le conseiller communal Théo Huguenin-Elie. Échaudé par l’interpellation des groupes de droite, l’élu en charge de la communication a rappelé que des mesures avaient été prises de longue date pour rétablir une dynamique positive. Il a à son tour loué les compétences dans l’événementiel du futur ex chef de service. Selon le socialiste, il a conduit plusieurs événements de grande envergure avec son équipe, tels que la Biennale du patrimoine horloger ou les célébrations liées à l’UNESCO. Sur la forme, Théo Huguenin-Elie a qualifié l’une des interpellations du soir de « bashing nuisible ». Entretien avec le conseiller communal :

/lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus