Les Verts tirent leur bilan à mi-législature

Deux ans après les élections fédérales de 2019, le vice-président du groupe parlementaire des ...
Les Verts tirent leur bilan à mi-législature

Deux ans après les élections fédérales de 2019, le vice-président du groupe parlementaire des Verts, le Neuchâtelois Fabien Fivaz, commente le bilan du parti

Le Vert Fabien Fivaz dresse un bilan de mi-législature au Parlement fédéral à Berne. (Photo : KEYSTONE / Peter Schneider) Le Vert Fabien Fivaz dresse un bilan de mi-législature au Parlement fédéral à Berne. (Photo : KEYSTONE / Peter Schneider)

Avec les femmes et les Vert’libéraux, les Verts étaient les grands vainqueurs des élections fédérales de 2019. Leur représentation a triplé au parlement, passant de 12 à 33 élus.

Mais les Verts, comme la gauche, restent minoritaires. À mi-législature, le parti a dressé un bilan de mi-législature jeudi à Berne. Les Verts l'estiment bon, même si l’omniprésence du Covid a contrarié la promotion des thèmes environnementaux et climatiques.

Les écologistes remettront l’ouvrage sur le métier ces deux prochaines années. Ils ont aussi conservé, dans un coin de leur tête, l’intention d’intégrer le Conseil fédéral, comme l'indique le vice-président du groupe parlementaire des Verts, le Neuchâtelois Fabien Fivaz :

« Les Verts sont prêts à prendre leurs responsabilités »

Quel bilan deux ans après ?

Les Verts ont plusieurs victoires à leur actif, comme le mariage pour tous, l’économie circulaire ou le soutien aux énergies renouvelables. Ils ont en revanche vécu un échec majeur : la loi sur le CO2, outil pour réduire les émissions de CO2 et lutter contre le réchauffement climatique. Les Verts annoncent qu’il faudra remettre l’ouvrage sur le métier, et vite. Les explications de Fabien Fivaz :

« Ce sont des thèmes qui reviendront »

Un sujet de  Serge Jubin, notre correspondant au parlement fédéral. /tbu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus