Une première victoire pour Pro Bibliobus Val-de-Ruz

La bibliothèque itinérante pourrait à nouveau sillonner les villages du Val-de-Ruz dès le printemps ...
Une première victoire pour Pro Bibliobus Val-de-Ruz

La bibliothèque itinérante pourrait à nouveau sillonner les villages du Val-de-Ruz dès le printemps 2022. Le Conseil général se penchera sur la question le 25 octobre

Après 3 ans d'absence, le Bibliobus pourrait faire son retour à Val-de-Ruz. (Photo : archives) Après 3 ans d'absence, le Bibliobus pourrait faire son retour à Val-de-Ruz. (Photo : archives)

Rayé de la carte du Val-de-Ruz à l’été 2018, le Bibliobus pourrait faire son retour dans la région au printemps 2022. Le Conseil général se prononcera le 25 octobre sur un contre-projet à l’initiative populaire pour le maintien de la bibliothèque itinérante.

En juin 2018, la population vaudruzienne avait rejeté en votation une augmentation du coefficient fiscal de 5 points. L’une des premières mesures d’économie annoncées par le Conseil communal avait été la suppression du Bibliobus dans la région.

Un mouvement citoyen baptisé Pro Bibliobus Val-de-Ruz avait alors lancé une initiative populaire pour son maintien. Le texte avait récolté plus de 1’600 signatures.

Saisi du dossier durant l’été 2019, le Conseil général avait décidé de mandater sa Commission sports-loisirs-culture pour élaborer un contre-projet.

Celui-ci propose d’intégrer la bibliothèque de Fontainemelon au réseau du Bibliobus et de desservir les localités environnantes par un passage du bus.

Le contre-projet soumis au Conseil général est une première victoire pour l’association Pro Bibliobus Val-de-Ruz. Reste à savoir si le législatif l’acceptera et cas échéant, si sa décision sera combattue par référendum.

Pour Armand Blaser, le secrétaire de l’association, les nouvelles autorités issues des élections communales d’octobre 2020 ont clairement donné un coup d’accélérateur au dossier :

La suppression du Bibliobus a permis à la commune de Val-de-Ruz de réaliser des économies de l’ordre de 140'000 francs par année. Les coûts engendrés par le contre-projet soumis au Conseil général s’élèvent annuellement à 120'000 francs. Entre deux, les finances communales ne se portent pas mieux constate le président de l’exécutif, Roby Tschopp. Et pour la deuxième fois, le peuple a refusé, en juin dernier, une augmentation d’impôts :

Si le Conseil général accepte le contre-projet à l’initiative populaire pour le maintien du Bibliobus, celui-ci pourrait reprendre du service dès la rentrée des vacances de Pâques 2022.

Toujours au chapitre lecture publique, la Commune de Val-de-Ruz étudie la possibilité de déménager la bibliothèque de Fontainemelon au centre de Cernier. Quant à celle des Geneveys-sur-Coffrane, son fonctionnement ne devrait pas être modifié, en tous cas dans un avenir proche. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes