Neuchâtel s’apprête à recevoir le vaccin Janssen

La solution contre le Covid-19 de Johnson & Johnson débarque en Suisse cette semaine. 3'000 ...
Neuchâtel s’apprête à recevoir le vaccin Janssen

La solution contre le Covid-19 de Johnson & Johnson débarque en Suisse cette semaine. 3'000 doses sont attendues à Neuchâtel

Le nouveau vaccin sera disponible dans les prochains jours. (Photo : KEYSTONE / AP Photo / Matt Rourke). Le nouveau vaccin sera disponible dans les prochains jours. (Photo : KEYSTONE / AP Photo / Matt Rourke).

Dès cette semaine, un nouveau vaccin contre le coronavirus sera disponible en Suisse. La Confédération s’est procuré 150'000 doses du vaccin Janssen de Johnson & Johnson. Le Canton de Neuchâtel en recevra 3'000 doses ces prochains jours. Aucune date précise n’a encore été avancée.

Ce produit à vecteur viral ne nécessite qu’une seule dose et sera en priorité réservé aux personnes de plus de 18 ans ne pouvant recevoir de vaccins à ARN messager pour des raisons médicales. Les concernés doivent s’adresser à leur médecin traitant qui prendra alors contact avec le Service de la santé publique.

Dans un deuxième temps, ce vaccin sera proposé aux personnes ne souhaitant pas, pour des raisons personnelles, être vaccinées par un produit à ARN. Celles-ci pourront contacter le secrétariat de vaccination pour agender leur injection.

D’après la cellule de communication ORCCAN, il n’a pas encore été défini dans quel centre cantonal ces doses seront administrées. A noter que les personnes vaccinées par la solution Janssen obtiendront un certificat COVID valable une année dès le 22e jour après l'injection.


Efficacité par rapport aux vaccins à ARN

Au niveau de la protection des personnes vaccinées contre une forme grave de la maladie ou une hospitalisation, les dernières études, relayées par le site infovac.ch, montrent une efficacité de 71 % pour le vaccin Janssen, contre 93% pour le Moderna et 88 % pour le Pfizer/BioNTech.

La solution de Johnson et Johnson n’est cependant pas recommandée pour les femmes enceintes ou en train d’allaiter, ni pour les personnes immunodéficientes. Pour ces catégories, les vaccins à ARN messager restent possibles. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus