Des mariages aux sports d'intérieur : le SCAV répond au casse-tête du certificat Covid

L’extension du certificat Covid se précise. Manifestations privées et sportives de plus de ...
Des mariages aux sports d'intérieur : le SCAV répond au casse-tête du certificat Covid

L’extension du certificat Covid se précise. Manifestations privées et sportives de plus de 30 personnes nécessiteront dans tous les cas ce sésame dès lundi. En dessous de ce nombre, celui-ci ne sera pas nécessaire, à une exception près. Le Service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) ne devrait pas effectuer de contrôles surprise mais agira en cas de dénonciation

La nouvelle extension du certificat Covid demande aux organisateurs d'événements privés, aux acteurs du sport en salle et au Service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) une vraie gymnastique organisationnelle. (Photo : KEYSTONE / Laurent Gillieron). La nouvelle extension du certificat Covid demande aux organisateurs d'événements privés, aux acteurs du sport en salle et au Service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) une vraie gymnastique organisationnelle. (Photo : KEYSTONE / Laurent Gillieron).

Vous organisez votre mariage, une grande fête privée ou simplement les entrainements ou les matches de votre club de volley ? Voici comment faire face à la nouvelle extension des mesures sanitaires, annoncée par le Conseil fédéral mercredi.

Dès lundi, le certificat Covid sera exigé pour les manifestations privées réunissant plus de 30 personnes au-dessus de 16 ans.

Le Service de la consommation et des affaires vétérinaires, en collaboration étroite avec la police pour la mise en place d'une surveillance de la bonne application des nouvelles mesures, estime que dans le cadre d’un mariage comme de toute autre manifestation, c’est la responsabilité individuelle qui prime.

Le chef de service du SCAV, Pierre-François Gobat :

L’application Covid Certificate Check est disponible gratuitement sur les plateformes de téléchargement. Elle permet de scanner et de vérifier les codes QR présents sur les certificats – papiers ou virtuels – des visiteurs, des invités à un événements ou des spectateurs d’une manifestation sportive.

C’est cette même application qu’utiliseront les inspecteurs du SCAV et les policiers affiliés à la lutte contre la pandémie de coronavirus pour vérifier si les individus présents à un événement respectent les règles en vigueur. Mais ceux-ci débarqueront-il vraiment à l’improviste lors d’une fête privée pour coller des amendes ?

Pierre-François Gobat répond à ces inquiétudes :

Depuis le début de la pandémie, le SCAV a effectué plus de 10'000 contrôles. Pour les personnes qui participent à un événement sans certificat, une amende de 100.- est envisagée. Pour les organisateurs, le prix d’une contravention est fixé au cas par cas selon la gravité des faits.


Les sports d’intérieur aussi touchés

Hockey, volley ou basket, les sports d’intérieur devront s’adapter aux nouvelles mesures.

Au-dessus de 30 personnes réunies dans une salle, sportifs et staff compris, le certificat Covid sera requis. Tous les matches des plus de 16 ans se feront sur présentation d’un certificat. Seuls certains entrainements pourront faire exception.

Précisions sportives avec Pierre-François Gobat :

Pour faire face à ces nouvelles mesures, le SCAV effectue en premier lieu des contrôles ciblés, déterminés en fonction des informations dont ils disposent et des éventuelles dénonciations d’événements présumés illégaux envoyées à la police.

Le service cantonal est en pleine réorganisation interne. Il cherche à recruter jusqu’à trois nouveaux inspecteurs pour compléter une équipe composée d’une quinzaine de personnes. Ceux-ci pourraient bien être appelés à travailler en soirée et le week-end, tant les horaires des événements qui pourraient être incriminés ne correspondent pas aux horaires de bureau de l’administration cantonale. /lmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus