Le Centre médical des Cadolles à Neuchâtel exige le vaccin

Engager du personnel vacciné : c’est la volonté du futur centre médical des Cadolles à Neuchâtel ...
Le Centre médical des Cadolles à Neuchâtel exige le vaccin

Engager du personnel vacciné : c’est la volonté du futur centre médical des Cadolles à Neuchâtel qui ouvrira en février 2022

La direction du futur établissement des Cadolles souhaite montrer l'exemple en termes de vaccination du personnel. (photo : KEYSTONE/ANTHONY ANEX) La direction du futur établissement des Cadolles souhaite montrer l'exemple en termes de vaccination du personnel. (photo : KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Le futur centre médical des Cadolles (CMC) à Neuchâtel, qui ouvrira ses portes en février 2022, veut engager du personnel vacciné contre le Covid-19. « Nous devons montrer le chemin et travailler à une responsabilité collective », précise la direction dans un communiqué jeudi.

Le centre médical privé attend des candidats qu'ils présentent un passeport vaccinal contre le Covid-19 dans leur dossier. « Sans quoi ils ne seront pas retenus », indique le communiqué. Pour la direction, il est « inadmissible » que le personnel soignant refuse de se faire vacciner.

Dans une communication qui s'apparente un petit coup de pub, le CMC entend « donner le ton ». « Ainsi, nos futurs patients franchiront la porte de notre institution avec la certitude que la quarantaine d’employés du centre est vaccinée », déclare le directeur Pascal Locatelli cité dans le communiqué.

Concernant les permanences et la clinique Volta à La Chaux-de-Fonds et à Fleurier ainsi que le Centre médico-chirurgical de Nyon - représentés par le même groupe -, les dirigeants étudient la possibilité d’imposer la vaccination à tout le personnel actuellement en place. Seraient concernées au total environ 200 personnes. /comm-vre


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus