Le Covid se fait discret à Neuchâtel

Les chiffres cantonaux confirment le recul marqué de la maladie en Suisse. La saison chaude ...
Le Covid se fait discret à Neuchâtel

Les chiffres cantonaux confirment le recul marqué de la maladie en Suisse. La saison chaude et la vaccination expliqueraient cette tendance à la baisse selon le médecin cantonal

La vaccination contre le Covid-19 porte ses fruits. (photo : KEYSTONE/ANTHONY ANEX) La vaccination contre le Covid-19 porte ses fruits. (photo : KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

L’effet saisonnier et le taux de vaccination expliquent le recul important du coronavirus dans le canton. C’est la conviction de Claude-François Robert, médecin cantonal neuchâtelois. A l’image du reste du pays, les statistiques Covid à Neuchâtel reflètent une tendance vers le bas. Lors de la dernière mise à jour des données, ce jeudi vers 10h, le site de l’État relevait un seul cas positif depuis mercredi, ainsi qu’une seule hospitalisation liée au coronavirus. En début de semaine, les différents compteurs affichaient même zéro ! Il faut remonter au mois d’août 2020 pour constater des chiffres semblables. « Près de 90% des individus de plus de 75 ans sont aujourd’hui vaccinés », explique Claude-François Robert. Une vingtaine de personnes sont actuellement en isolement, alors qu’elles sont une trentaine à respecter une quarantaine à la suite d’un test positif. « Des chiffres que l’on n’a plus eus depuis très longtemps », précise le médecin cantonal.


Allègements en approche

Le Canton travaille actuellement sur les allègements et simplifications rendus possibles à la suite des dernières annonces du Conseil fédéral. Elles concerneront notamment les différentes institutions de soins telles que les EMS. Parmi les assouplissements envisagés, le port du masque ne sera plus obligatoire pour les personnes vaccinées. Et les cafétérias de ces structures pourront bénéficier des mêmes mesures que les restaurants. « On tend vers une normalisation et la fin des situations exceptionnelles dans les EMS », se réjouit Claude-François Robert. Même son de cloche chez le Réseau hospitalier neuchâtelois. Son porte-parole, Pierre-Emmanuel Buss, annonce le retrait la semaine prochaine des boxes de tri Covid.


Un virus sous surveillance

Malgré ces bonnes nouvelles sur le front du Covid, la prudence reste de mise. Un cas de variant delta a été détecté la semaine passée dans le canton, selon Claude-François Robert. Mais ce dernier ne s’est semble-t-il pas propagé dans l’entourage de la personne contaminée. Si un rebond du virus est peu probable cet été, le médecin cantonal met en garde sur l’arrivée de l’automne et le refroidissement des températures qui pourraient faciliter sa transmission. « On s’attend à avoir des cas sporadiques liés au retour de vacances, et qui pourraient être à l’origine de clusters », prévient-il. Et de conclure qu’il est nécessaire de conserver les outils de traçage pour surveiller le virus à la prochaine rentrée.


Pas de mélange de sérum en Suisse

« Les indications de Swissmedic sont claires, si on a commencé avec un Moderna, on doit terminer avec un Moderna », affirme Claude-François Robert. Or selon nos informations, une personne a eu le choix récemment, dans l’un des centres de vaccination neuchâtelois, de recevoir une deuxième dose de vaccin ARN d’un fournisseur différent de la première. Interrogé sur cette question, le médecin cantonal assure qu’il s’agit d’une « erreur administrative ». La procédure est fixée au niveau fédéral par Swissmedic, institution en charge de surveiller le marché des produits thérapeutiques, et il n’est pour l’instant pas permis de mélanger les deux sérums, même si les risques pour la santé sont, pour l’heure, inexistants. /dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus