La Chaux-de-Fonds fait un pas de plus vers la rénovation de sa patinoire

Le Conseil général de La Chaux-de-Fonds a approuvé mardi soir un crédit d’étude de 2,3 millions ...
La Chaux-de-Fonds fait un pas de plus vers la rénovation de sa patinoire

Le Conseil général chaux-de-fonnier a approuvé mardi soir un crédit d’étude de 2,3 millions de francs pour moderniser l’ensemble de la Patinoire des Mélèzes

Le Conseil général a pris son temps mais a finalement accepté le crédit d'étude pour la rénovation de la Patinoire des Mélèzes.  Le Conseil général a pris son temps mais a finalement accepté le crédit d'étude pour la rénovation de la Patinoire des Mélèzes. 

Une étape de franchie pour le nouveau visage de la patinoire des Mélèzes. Le Conseil général de la Chaux-de-Fonds a accepté mardi soir un crédit d'étude de 2,3 millions de francs pour rénover l’ensemble des infrastructures du site. Réunis au Pavillon des sports en raison de la situation sanitaire actuelle, les élus ont finalement accepté le projet après de nombreuses discussions. Les Vert’libéraux puis les libéraux-radicaux ont exprimé leur déception devant un projet qui, selon eux, manquait d’ambition. Le membre du Parti libéral radical, Alain Vaucher : 

Pour le Conseil communal de La Chaux-de-Fonds, c’est tout le contraire. L’exécutif a souligné la volonté de créer un site de référence d’envergure cantonale et régionale en augmentant la capacité d’accueil de 5'400 à 6'000 places. Le projet se veut également écoresponsable avec la pose de panneaux photovoltaïques sur le toit de la nouvelle structure et la patinoire extérieure devrait être homologuée, couverte et fermée. Des solutions défendues par le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds, Thierry Brechbühler :

L’acceptation de se crédit d’étude devrait permettre d’apporter d’ici une année une proposition de crédit d’investissement au Conseil général à hauteur d’environ 25 millions de francs.


Coup de jeune pour le Bois du Petit-Château

Lors de cette séance, les conseillers généraux ont également donné leur aval pour la rénovation de la fontaine ludique du zoo chaux-de-fonnier du Bois du Petit-Château. Un crédit de 550'000 francs a été accepté à l’unanimité pour ce projet décrit comme « nécessaire » et « logique ».


Taxe instaurée à contre-cœur

Troisième rapport sur la table des élus ce mardi, l’instauration d’une redevance pour l’usage du domaine public des conduites industrielles a été largement approuvée au Pavillon des sports. Mais cette taxe qui concerne les conduites de gaz, d’eau potable et des eaux usées a fait grincer des dents. Selon le calcul initial, basé sur la puissance, la redevance aurait dû rapporter près de 3 millions à la ville. Mais le Conseil d’Etat a, en fin de compte, décidé de changer la base de son calcul pour faire redescendre les retombées potentielles à 300'000 francs. /gjo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus