Tour de vis concernant l’usage du portable au volant

Désormais, une personne qui consulte son téléphone en conduisant risque une dénonciation au ...
Tour de vis concernant l’usage du portable au volant

Désormais, une personne qui consulte son téléphone en conduisant risque une dénonciation au Ministère public neuchâtelois

La consultation de son téléphone portable au volant peut conduire à une dénonciation au Ministère public neuchâtelois. (Photo libre de droits), La consultation de son téléphone portable au volant peut conduire à une dénonciation au Ministère public neuchâtelois. (Photo libre de droits),

Le Ministère public neuchâtelois clarifie les sanctions qu’encoure une personne qui consulte son téléphone en conduisant. Le fait de passer un appel au volant sans kit mains libres peut valoir à son auteur une amende de 100 francs. En revanche, le fait de consulter sa messagerie, les réseaux sociaux ou de surfer sur Internet pourrait conduire à une dénonciation au Ministère public, qui ouvre elle-même la voie à une peine pécuniaire ou, dans les cas les plus graves, à une peine privative de liberté. Sur le plan administratif, la sanction peut prendre la forme d’un retrait du permis de conduire. Le Ministère public neuchâtelois a clarifié ce point dans un communiqué paru vendredi. /comm-sbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus