Un crédit pour rendre les rives du lac accessibles

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté de libérer 2,4 millions de francs pour aménager neuf ...
Un crédit pour rendre les rives du lac accessibles

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté de libérer 2,4 millions de francs pour aménager neuf kilomètres du tracé qui longe le lac de Neuchâtel

Des secteurs du lac de Neuchâtel pourraient être aménagés pour que les promeneurs puissent longer ses rives (photo archives, plage de La Tène). Des secteurs du lac de Neuchâtel pourraient être aménagés pour que les promeneurs puissent longer ses rives (photo archives, plage de La Tène).

Les députés neuchâtelois ont approuvé mardi après-midi à une large majorité un crédit de 2,4 millions de francs pour rendre les rives du Lac de Neuchâtel accessibles. Le sentier longerait le lac sur 33 kilomètres entre les communes neuchâteloises de Vaumarcus et de La Tène.

Ce crédit fait office de contre-projet indirect à une initiative des Verts neuchâtelois, déposée en 2016 et demandant que les rives des lacs du canton de Neuchâtel soient accessibles partout par une desserte continue de deux mètres de large. Le Conseil d'Etat est opposé à cette initiative, qu'il estime « excessive » car les larges voies de mobilité engendreraient une fréquentation très importante et une pression trop forte sur des milieux à l'équilibre fragile.

« Il faut trouver un équilibre entre usage et protection », a expliqué le conseiller d'Etat Laurent Favre. La commission a demandé au Conseil d'Etat de formuler un contre-projet indirect et de solliciter un crédit pour optimiser les rives. L'aménagement des quatre secteurs, qui permettront d'allonger le tracé au plus près du lac de 9 kilomètres pour le porter à 33 kilomètres, devrait se faire d'ici à 2025.


Discussion avec les propriétaires privés

« Ce projet est l'aboutissement d'un consensus et a permis de tenir compte de divers intérêts en présence, dont ceux des propriétaires privés », a déclaré le député Julien Spacio (PLR). Selon le rapporteur de la commission, ce sentier est clairement un plus pour la population neuchâteloise et aussi pour les touristes.

Avec l'acceptation de ce crédit, l'initiative déposée par les Verts devrait être retirée. « Le comité d’initiative se prononcera sur un éventuel retrait dans les jours prochains », a expliqué à Keystone-ATS Clarence Chollet. « Pour le moment, je ne peux pas encore préaviser de la décision mais il est clair » que ce texte « semble correspondre à la volonté de l’initiative », a-t-elle ajouté. /ats-jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus