Mesures du Conseil fédéral : le mécontentement

Le gouvernement envisage dès samedi des mesures pour toute la Suisse : fermeture des magasins ...
Mesures du Conseil fédéral : le mécontentement

Le gouvernement envisage dès samedi des mesures pour toute la Suisse : fermeture des magasins et restaurants à 19h00, réunions privées limitées à cinq personnes et activités culturelles interdites. Des mesures qui ne passent plus à Neuchâtel. Notre dossier

Le gouvernement propose de fermer les établissements publics à 19h. (photo: Keystone/Peter Klaunzer) Le gouvernement propose de fermer les établissements publics à 19h. (photo: Keystone/Peter Klaunzer)

C’est la consternation en Suisse romande. Après avoir laissé les cantons romands affronter seuls la deuxième vague, le Conseil fédéral veut désormais reprendre la main dans la lutte contre le Covid-19. Berne envisage dès samedi des mesures pour toute la Suisse : fermeture des magasins et restaurants à 19h00, réunions privées limitées à cinq personnes et activités culturelles interdites. Des mesures dévoilées mardi soir, et qui sont en consultation jusqu’à vendredi auprès des cantons.

Pour Fabien Fivaz, conseiller national vert neuchâtelois, c’est l’incompréhension :

C’est peu dire que les annonces des nouvelles mesures restrictives du Conseil fédéral, faites à la surprise générale, agacent dans les cantons, et en Suisse romande en particulier. Pourquoi le Conseil fédéral a-t-il subitement oublié le fédéralisme ? Et que signifie mener une consultation avec les cantons ? La révolte romande a-t-elle une chance d’être entendue ? L’analyse, à Berne, de Serge Jubin :

Que faut-il espérer de la consultation lancée par Alain Berset ?

Reste que cette volonté de tour de vis fait passablement réagir en Suisse romande. Des mesures qui ont inspiré un commentaire à Sarah Massy :

Les frigos des établissements publics ont été remplis en prévision de la réouverture. Des sommes conséquentes ont été engagées. Le Conseiller d’Etat Laurent Kurth a parlé mercredi matin dans la Matinale de RTN de tenanciers qui ont dû s’endetter pour remplir les stocks. Pour Daniel Carlino, patron du restaurant la différence à La Chaux-de-Fonds et président de l’association des commerçants neuchâtelois, l’annonce du Conseil fédéral a été un coup de massue :

Ce coup de massue pour les restaurateurs neuchâtelois, qui se préparaient à rouvrir leurs établissements, est partagé par la faitière, GastroNeuchâtel. La co-président Caroline Juillerat est dépitée par ces mesures. Mais plus que le fond, c’est surtout la manière et le double discours entre la Suisse romande et la Suisse alémanique qui l’irrite:

Pour les milieux culturels aussi, c’est la douche froide. Le Théâtre du Concert à Neuchâtel devait rouvrir ses portes dans dix jours avec un nouveau spectacle. Lors de l’annonce du Conseil fédéral hier, plusieurs sentiments se sont bousculés dans la tête de son administrateur, François Chédel :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus