Le RHNe entrevoit les premiers signes de stabilisation

Depuis trois jours, le nombre de sorties compense les nouvelles hospitalisations au sein du ...
Le RHNe entrevoit les premiers signes de stabilisation

Depuis trois jours, le nombre de sorties compense les nouvelles hospitalisations au sein du Réseau hospitalier neuchâtelois, mais la situation des soins intensifs reste tendue

Si la situation semble se stabiliser au sein du RHNe, celle des soins intensifs reste très tendue. (Photo : KEYSTONE / Laurent Gillieron). Si la situation semble se stabiliser au sein du RHNe, celle des soins intensifs reste très tendue. (Photo : KEYSTONE / Laurent Gillieron).

Le Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe) entrevoit les premiers signes de stabilisation. Depuis trois jours, les entrées de patients Covid-19 hospitalisés sont compensées par les sorties de l'hôpital. Le dispositif a néanmoins été renforcé pour décharger les soins intensifs où la situation reste tendue.

Le RHNe accueillait vendredi matin 158 patients Covid hospitalisés et dix patients suspects en attente de résultat. « Le nombre de patients positifs hospitalisés s'est stabilisé depuis quatre jours entre 160 et 170 », a indiqué l'institution.

Au total 315 patients Covid ont été hospitalisés au RHNe depuis le début de cette deuxième vague. 136 personnes ont pu quitter l'hôpital depuis début octobre. 21 patients sont malheureusement décédés.

« L'hôpital public peut encore absorber au besoin des patients Covid, avec une réserve activable en cas de dégradation de la situation. En parallèle, il prend en charge des cas chirurgicaux urgents dans des proportions supérieures à la première vague », a précisé le RHNe dans son communiqué.


Soins intensifs : passage de 7 à 26 lits

« La situation demeure extrêmement tendue pour la prise en charge des cas les plus sévères. Le passage de 7 à 26 lits de soins intensifs ne permet pas d'absorber tous les cas », a précisé le RHNe. La durée moyenne de prise en charge des patients en détresse respiratoire est très longue, alors que le nombre de nouveaux patients à prendre en charge se maintient.

Pour décharger les soins intensifs, cinq lits dédiés à la ventilation non invasive (VNI) ont été ouverts jeudi sur le site de La Chaux-de-Fonds. Ils viennent compléter les dix lits de l'unité spécialisée de VNI mise en place sur le site de Pourtalès à Neuchâtel début novembre. Ces lits, qui nécessitent un encadrement médical et soignant très important, ont une importance décisive dans l'amélioration de l'état de santé des patients.

« Avec 26 lits de soins intensifs et 15 lits de ventilation non invasive, le RHNe dispose aujourd'hui d’un des dispositifs les plus conséquents par rapport à sa population », a expliqué l'institution. /ATS-mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus