Covid-19 : les tests rapides sont disponibles dans le canton de Neuchâtel

Les pharmacies et les centres médicaux vont pouvoir les réaliser sur tout le territoire neuchâtelois ...
Covid-19 : les tests rapides sont disponibles dans le canton de Neuchâtel

Les pharmacies et les centres médicaux vont pouvoir les réaliser sur tout le territoire neuchâtelois dès ce jeudi. La procédure allégée d’auto-isolement et d’auto-quarantaine sans test est suspendue

(Photo : KEYSTONE/Jean-Christophe Bott). (Photo : KEYSTONE/Jean-Christophe Bott).

Les tests rapides antigéniques sont arrivés dans le canton de Neuchâtel. Ils sonnent le glas de la procédure d'auto-quarantaine sans test introduite la semaine passée.

Dans un communiqué, l'Etat a annoncé ce jeudi qu'elle élargissait dès à présent son offre de dépistage du Covid-19. Les tests pourront ainsi être effectués dans plusieurs centres médicaux, cabinets et pharmacies du canton. Ils sont deux actuellement à dispenser cette prestation, la permanence Volta à La Chaux-de-Fonds et le centre médical de l'Entre-deux-Lacs au Landeron. Huit pharmacies et neuf centres et cabinets médicaux viendront compléter cette liste dès la semaine prochaine. Celle-ci sera complétée au fur et à mesure. Elle peut être consultée sur le site de l'Etat.

Le Canton précise dans son communiqué que ces tests sont avant tout destinés « aux personnes présentant des symptômes apparus moins de quatre jours auparavant ». Les personnes à risque et le personnel soignant devront continuer à utiliser les tests PCR, considérés comme plus sensibles que leur version antigénique rapide.


Suspension de la procédure sans test

La procédure allégée d'auto-isolement et d'auto-quarantaine sans test est suspendue. Le Canton justifie cette décision en raison d'une meilleure capacité de dépistage. « Les équipes d'enquête d'entourage (contact tracing) ont à nouveau la capacité de mettre en isolement les cas positifs dans les 24 heures », peut-on lire dans son communiqué. Mais la filière pourrait être réactivée en cas de besoin, conclut-il. /comm-dsa


L'économie neuchâteloise est soulagée

Les milieux économiques neuchâtelois ont le sourire. La procédure allégée de dépistage était une mesure très décriée et unique en Suisse.

Pour les entrepreneurs, et pour Florian Németi, directeur de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie, c’est le soulagement qui prime :

Entretien avec le ministre de la santé Laurent Kurth :

Le commentaire de Léonard Reichen :

Une vieille rengaine militaire dit : ordre-contrordre = désordre. C’est un peu le sentiment qui prédomine lorsqu’on observe les dernières annonces de la cellule de crise dans le canton de Neuchâtel. Les experts dans le domaine vous le diront : une communication peu claire alterne la qualité du message transmis au destinataire, en l’occurrence les citoyens.

Il y a certes cette évolution extrêmement rapide de la pandémie. C'est incontestable et Laurent Kurth l’a rappelé. Mais Il y a eu plusieurs changements de direction dans les décisions prises. Début novembre, l’Etat annonçait la possibilité pour les restaurants de mettre en place une offre à l’emporter en fonction des horaires des commerces habituels, horaires finalement allongés tous les soirs à 20h30 le lendemain.

L’autre rétropédalage concerne la question des auto-quarantaines. Mise en place la semaine passée pour désengorger le dispositif neuchâtelois et vivement critiquée par les milieux économiques, la procédure est aujourd’hui suspendue en raison de l’arrivée des tests rapides.

Le Canton de Neuchâtel propose un discours peu clair ou qui peut être compris comme peu clair. Une communication qui ne fera malheureusement qu’accentuer les doutes toujours plus importants et virulents au sein de la population.



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus