Les nouvelles mesures de dépistage inquiètent les employeurs

Les milieux économiques unissent leur voix pour protester contre la possibilité pour les employés ...
Les nouvelles mesures de dépistage inquiètent les employeurs

Les milieux économiques unissent leur voix pour protester contre la possibilité pour les employés d’obtenir une attestation de mise en quarantaine sans passer par le dépistage

Les milieux économiques craignent un plus grand absentéisme au sein des entreprises. (Photo d'illustration) Les milieux économiques craignent un plus grand absentéisme au sein des entreprises. (Photo d'illustration)

Les allégements prévus par le Conseil d’Etat neuchâtelois en matière de dépistage ne sont pas du goût de tout le monde. Dès jeudi, une personne non-vulnérable qui présente des symptômes du coronavirus pourra obtenir une attestation de mise en isolement ou en quarantaine sans être passée par la case « dépistage ». L’objectif de cette mesure est d’alléger la charge des centres de dépistage et de les laisser se concentrer sur les personnes vulnérables.

Les représentants des employeurs voient d’un mauvais œil cette procédure facilitée, qui ne nécessite plus de validation du médecin cantonal notamment. Ils craignent une augmentation de l’absentéisme au sein des entreprises ainsi qu’une augmentation des demandes APG pour indemniser ces absences. L'arrivée plus prononcée de la grippe n'arrangera pas non plus les choses selon Régine de Bosset, responsable du Service juridique de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie :

/sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus