Neuchâtel renforce ses mesures

Le Conseil d’Etat souhaite « casser l’évolution exponentielle » du coronavirus dans le canton ...
Neuchâtel renforce ses mesures

Le Conseil d’Etat souhaite « casser l’évolution exponentielle » du coronavirus dans le canton. Dès lundi, les rassemblements de plus de 5 personnes seront interdits

Le Conseil d'Etat a décidé de renforcer les mesures sanitaires pour freiner la progression du coronavirus. (Photo
: KEYSTONE / Jean-Christophe Bott). Le Conseil d'Etat a décidé de renforcer les mesures sanitaires pour freiner la progression du coronavirus. (Photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott).

L’évolution des contaminations au Covid-19 est « préoccupante ». Neuchâtel renforce ainsi son dispositif après les annonces du Conseil fédéral de mercredi. Le Conseil d’Etat a décidé ce vendredi que les rassemblements de plus de 5 personnes y compris dans le cadre privé seront interdits dès lundi 2 novembre. Le télétravail est fortement recommandé et sera étendu dans l'administration cantonale. Le port du masque est obligatoire pour les élèves du cycle 3 (9e et 11e année) de l'école obligatoire. Le Conseil d'Etat demandera au Grand Conseil qu'il déclare à nouveau la situation extraordinaire au plan cantonal. Ces restrictions resteront en vigueur pour une durée de trois semaines.

Le canton constate « une aggravation très importante du nombre d’hospitalisations ». Le RHNe fait état de 90 patients pris en charge dont 13 en soins intensifs. Ces chiffres ont presque doublé en une semaine.

L'intervention en direct du conseiller d'État Laurent Kurth sur les nouvelles mesures.

Les conseillers d’État Alain Ribaux et Laurent Kurth ont annoncé la limitation des rassemblements dans le canton de Neuchatel. Les conseillers d’État Alain Ribaux et Laurent Kurth ont annoncé la limitation des rassemblements dans le canton de Neuchatel.

A Berne, réaction du conseiller national socialiste neuchâtelois Baptiste Hurni :

Contrairement à son homologue jurassien, l’exécutif neuchâtelois a décidé de ne pas encore fermer les bars, restaurants et lieux culturels. Le conseiller d’État en charge de la justice, de la sécurité et de la culture Alain Ribaux nous explique la raison de ce choix. /comm-nmy-dpi

Les explications d'Alain Ribaux


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus