Le canton de Neuchâtel passe en alerte orange

Dès lundi, le masque sera obligatoire dans tous les espaces publics clos, le traçage électronique ...
Le canton de Neuchâtel passe en alerte orange

Dès lundi, le masque sera obligatoire dans tous les espaces publics clos, le traçage électronique des contacts sera requis et les rassemblements de plus de 30 personnes seront interdits dans l’espace public.

Le Conseil d'État a pris des mesures pour endiguer la deuxième vague de Covid-19. Le Conseil d'État a pris des mesures pour endiguer la deuxième vague de Covid-19.

Le Canton de Neuchâtel réagit, alors que les capacités de traçages atteignent leurs limites et que le Réseau hospitalier neuchâtelois est sous pression. Pour contrer le début de la deuxième vague de Covid-19, le conseil d’Etat a décidé de prendre de nouvelles mesures. Trois principales entreront en vigueur lundi. Le port du masque sera désormais obligatoire dans tous les espaces publics clos. Les rassemblements de plus de 30 personnes seront interdits dans l'espace public. Le traçage électronique sera aussi obligatoire dans les établissements publics. Ces règles seront valables jusqu’au 30 novembre.

Quelques exceptions ont tout de même été mises en place. Ainsi, les enfants de moins de 12 ans ne sont pas tenus de porter des masques. D’autres cas particuliers ont été aménagés, notamment dans les banques et les salles de fitness. Concernant l’obligation de traçage électronique, les établissements ont jusqu’à vendredi pour mettre au point un tel système.


Limite à 30 personnes

Les rassemblements sur l’espace public de plus de 30 personnes sont interdits. Quant aux manifestations privées de plus de 30 personnes, elles doivent être annoncées au Service cantonal des affaires vétérinaires (SCAV) au moins 5 jours avant sa tenue. Pour les manifestations de moins de 1000 personnes le respect des distances et le port du masque sont obligatoires. Deux autorisations de ce type ont été délivrées pour les principaux clubs sportifs du canton (le HC La Chaux-de-Fonds et Neuchâtel Xamax FCS) car ils répondent à des plans de protections solides, qui respectent les conditions du droit fédéral.

Aucune restriction d’ouverture pour les restaurants, bars, discothèques, manifestations n’est envisagée. Un couvre-feu n’est pas à l’ordre du jour pour l’instant selon le communiqué.


Responsabilité individuelle

Dans le domaine de l’enseignement, les camps de ski sont annulés dans les lycées et les centres professionnels. D’autres activités, sous formes de journées hors-cadre sans nuitée sont organisées. L’école obligatoire n’est pas concernée par cette décision puisqu’elle dépend des autorités communales et non du Conseil d’État.

Enfin, le Conseil d’État rappelle l’importance de faire preuve de solidarité, en respectant notamment les règles de protections de base (lavage des mains, respect des distances, aération des locaux). Il appelle à limiter ses contacts autant que possible et souligne l’importance de se faire dépister sans délai dès l’apparition de symptômes. /comm-tho-mwi

Notre entretien complet avec Laurent Kurth

Au-delà des nouvelles mesures prises par le Conseil d’État, c’est vraiment le comportement de chacun qu’on souhaite voir s’infléchir.

Laurent Kurth, conseiller d'État neuchâtelois en charge de la santé

Notre entretien complet avec Claude-François Robert

Il faut additionner les mesures de traçage et de contrôle de l’épidémie avec les mesures individuelles de distance et de port du masque. Nous devons renforcer tout ça pour permettre de passer ce nouveau cap.

Claude-François Robert, médecin cantonal


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus