Grosse séance du législatif à Val-de-Travers

Le Conseil général de Val-de-Travers a approuvé lundi soir plusieurs crédits, dont une somme ...
Grosse séance du législatif à Val-de-Travers

Le Conseil général de Val-de-Travers a approuvé lundi soir plusieurs crédits, dont une somme de 192'000 francs pour continuer la redynamisation d’espaceVAL à Couvet

Le Conseil général de Val-de-Travers tenait sa séance à espaceVAL. Le Conseil général de Val-de-Travers tenait sa séance à espaceVAL.

espaceVAL aura ses nouvelles machines de fitness. Le Conseil général de Val-de-Travers a validé lundi soir un crédit de 192'000 francs pour continuer le développement du complexe. Cette somme doit permettre de continuer le réaménagement du hall d’entrée, en particulier l’éclairage, l’installation d’un espace dédié à une exposition ainsi que le démontage de l’ancienne buvette-réception. Des nouvelles machines de fitness seront aussi financées, et la salle de force sera déplacée au rez-de-chaussée.

Ce crédit important a été largement accepté par le législatif vallonnier, même si de nombreuses critiques se sont élevées, notamment dans les rangs du PLR, des Verts et du POP. Les libéraux-radicaux ont par exemple souligné un « énième » rapport sur le complexe sportif, avec un sentiment de déjà-vu.

Le PLR regrette un manque de vision d’avenir concernant espaceVAL. Céline Rufener Eschler

Les Verts ont souligné des finances trop délicates actuellement à Val-de-Travers. Ils ont proposé un amendement pour réduire ce crédit de 15'000 francs, finalement refusé. Le POP a de son côté expliqué que c’était la dernière fois avant deux ans qu’il acceptait un crédit de la sorte pour espaceVAL.

Présent dans la salle, le directeur d’espaceVAL Jean-Michel Messerli a relevé qu’il aurait été dommage de s’arrêter sur la dernière ligne droite, au vu des derniers investissements réalisés pour le complexe.

Jean-Michel Messerli

Outre un crédit de 87'000 francs pour l’introduction d’un système de gestion électronique des documents, le Conseil général a aussi accepté l’assainissement de l’ancien stand de tir au pistolet de la Binrée à Fleurier, pour un montant de 116'000 francs.

Le législatif a aussi accepté une motion socialiste, qui demande l’introduction de la suppléance pour les membres du Conseil général. Un amendement PLR a même élargi cette suppléance au sein des commissions. Le Conseil communal attend désormais de savoir s’il pourra introduire ce changement dès le début de la prochaine législature.

A noter encore qu’un hommage a aussi été rendu en fin de séance à Alexis Boillat, ex-chancelier communal retraité depuis le mois de mai. Il avait été le premier chancelier de la commune de Val-de-Travers à sa création, au 1er janvier 2009. /swe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus