Conjoncture économique : Neuchâtel plus impacté que le reste du pays

La publication « Conjoncture économique » du Service cantonal de la statistique montre que ...
Conjoncture économique : Neuchâtel plus impacté que le reste du pays

La publication « Conjoncture économique » du Service cantonal de la statistique montre que le canton a été plus impacté par les mesures de semi-confinement que le reste du pays

Ce graphe, extrait de la publication, montre que la marche des affaires est plus impactée dans le canton de Neuchâtel qu'en Suisse. Ce graphe, extrait de la publication, montre que la marche des affaires est plus impactée dans le canton de Neuchâtel qu'en Suisse.

L’économie neuchâteloise a été plus impactée que le reste du pays par le semi-confinement. C’est ce qui ressort de l’analyse de Claude Jeanrenaud dans la publication « Conjoncture économique » du Service cantonal de la statistique. Le professeur souligne que le climat des affaires dans l’industrie neuchâteloise se dégrade davantage, et que le plongeon de la conjoncture internationale a pénalisé l’industrie de notre canton.

Le recul de la production neuchâteloise pendant la période de semi-confinement avoisinerait 20%, selon Claude Jeanrenaud. Pour livrer cette projection, et en l’absence de données sur la production trimestrielle dans le canton, le professeur a utilisé la consommation d'électricité comme indicateur de l'activité économique. Entre le 16 mars et le 26 avril 2020, l’utilisation du courant a baissé nettement plus dans le canton, de l’ordre de -13 %, qu’au plan national. En Suisse, la baisse est de l’ordre de -6%. Du coup, si l’on répercute ce rapport au PIB observé en Suisse, le recul de la production neuchâteloise pendant la période de semi-confinement avoisinerait 20%.

L’analyse montre aussi que les exportations horlogères se sont effondrées. La baisse est supérieure à 80 % en avril et à 70 % en mai. L'augmentation des ventes en Chine en juin a contribué à contenir le recul qui s’est limité à 40% durant ce mois.

L’étude soulève un autre point : actuellement dans le canton de Neuchâtel, une entreprise sur deux indique que le nombre de personnes qu'elle occupe est trop élevé. Dans l’horlogerie, ce chiffre se monte à huit entreprises sur dix.

La publication juge que si l’évolution de la pandémie est incertaine pour ces prochains mois, celle de l’économie l’est tout autant : le rétablissement sera lent et fragile. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus