Manque à gagner pour la piscine du Landeron

Ouverture retardée, baisse de la fréquentation, investissements dans du matériel de protection… ...
Manque à gagner pour la piscine du Landeron

Ouverture retardée, baisse de la fréquentation, investissements dans du matériel de protection… Le coronavirus n’a pas épargné la piscine du Landeron. Le Conseil de Fondation chiffre les pertes à plus ou moins 40% du budget

Les baigneurs respectent dans l'ensemble bien les mesures d'hygiène. Il n'a pas fallu sévir. Les baigneurs respectent dans l'ensemble bien les mesures d'hygiène. Il n'a pas fallu sévir.

Le coronavirus laissera des traces à la piscine du Landeron. Le Conseil de Fondation estime que la pandémie va causer des pertes, notamment au niveau des entrées. La saison a commencé tardivement, le 6 juin, et certains habitués ont renoncé à prendre un abonnement à l’année comme ils le faisaient d’habitude. À cela s’ajoutent les frais supplémentaires pour équiper notamment les caisses de panneaux en plexiglas. Yves Frochaux, le président du Conseil de Fondation estime qu’à la fin juillet, les pertes se montaient à plus ou moins 40% du budget. Même avec un mois d’août excellent, il ne sera pas possible de combler entièrement le manque à gagner.

En ce qui concerne les mesures de sécurité, en particulier la distanciation sociale, elles sont dans l’ensemble bien respectées par les baigneurs.

La piscine du Landeron est ouverte jusqu'au 6 septembre. /sma

De nombreux baigneurs viennent en famille pour profiter des joies du soleil et de la baignade. De nombreux baigneurs viennent en famille pour profiter des joies du soleil et de la baignade.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus