Coronavirus : Neuchâtel en bleu

La pandémie est sous contrôle dans le canton de Neuchâtel. Le drapeau qui flotte au-dessus ...
Coronavirus : Neuchâtel en bleu

La pandémie est sous contrôle dans le canton de Neuchâtel. Le drapeau qui flotte au-dessus du château annonce la couleur

Le drapeau bleu flotte sur le Château de Neuchâtel, signe que la pandémie est toujours présente mais sous contrôle. Le drapeau bleu flotte sur le Château de Neuchâtel, signe que la pandémie est toujours présente mais sous contrôle.

« Bleu, ce n’est pas vert, nous ne sommes pas dans la normale. » Claude-François Robert annonce la couleur au moment de hisser le drapeau qui reflète la situation de la pandémie de coronavirus dans le canton sur le toit du Château de Neuchâtel.

Mercredi matin, le médecin cantonal a rappelé la signification des couleurs choisies par les autorités neuchâteloises pour indiquer le niveau de la pandémie dans la région. Le bleu, qui flotte à la place du drapeau cantonal sur le Château, signifie que les cas sont sporadiques à ce jour et que la situation est sous contrôle.

Trois autres degrés sont prévus : le jaune en cas de flambée limitée à une institution ou une communauté définie, l’orange en cas de foyer localisé et le rouge si l’épidémie devait progresser de façon exponentielle. Chaque palier implique des mesures différentes pour lutter contre la pandémie, comme l’explique Claude-François Robert.

Si la pandémie devait s’aggraver dans le canton, le drapeau du Château serait remplacé, tout comme la couleur mise en ligne sur le site de l’État et la cravate du médecin cantonal.

Les drapeaux tenus par Pierre-Louis Rochaix, porte-parole de la Police neuchâteloise (à gauche) et les cravates du médecin cantonal Claude-François Robert permettent de connaître en un coup d’œil la situation sanitaire du canton. Les drapeaux tenus par Pierre-Louis Rochaix, porte-parole de la Police neuchâteloise (à gauche) et les cravates du médecin cantonal Claude-François Robert permettent de connaître en un coup d’œil la situation sanitaire du canton.

Désormais, tous les cas suspects sont testés dans le canton, ce qui permet un traçage plus précis du virus. Le respect de la distance sociale et des gestes barrières sont toujours de rigueur. Quant au port du masque, il est obligatoire dans les transports publics et recommandé dans les magasins. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus