Jeunes-Rives : pas de référendum pour l’instant

Le PLR de la Ville de Neuchâtel ne lancera pas de référendum sur le dossier des Jeunes-Rives ...
Jeunes-Rives : pas de référendum pour l’instant

Le PLR de la Ville de Neuchâtel ne lancera pas de référendum sur le dossier des Jeunes-Rives. En tous cas pas pour l’instant. La section critique néanmoins les décisions prises par la gauche lors du dernier législatif

Les Jeunes-Rives, telles qu'imaginées, font toujours des vagues. (Illustration : Ville de Neuchâtel) Les Jeunes-Rives, telles qu'imaginées, font toujours des vagues. (Illustration : Ville de Neuchâtel)

Les Libéraux-radicaux de la ville de Neuchâtel sont pour le moins remontés. Dans un communiqué adressé mardi en fin de journée aux médias, la section du parti politique critique vertement la décision du législatif de la capitale cantonale d’amender le projet de réaménagement des Jeunes-Rives. Un amendement de la gauche qui remet en question la réalisation, à terme, du parking.

La section du PLR relève que depuis dix ans, l’ensemble des partis a négocié pour trouver le meilleur projet. Or, selon les Libéraux-radicaux, le compromis qui prévoyait la suppression du parking seulement dans une deuxième phase a été balayé. Le PLR regrette fortement que les groupes PVS et PS votent un amendement pour supprimer les places de parc dès 2025. Même si le Conseil communal s’est engagé à proposer durant la législature à venir une compensation pour les places de parc à supprimer, ainsi que des mesures d'accompagnement, le PLR parle désormais de rupture de confiance. La section attaque enfin la conseillère communale en charge du dossier Christine Gaillard pour son «extrême passivité » à défendre le projet.

Après avoir consulté des acteurs locaux de l’économie et de la mobilité, la section renonce à lancer un référendum actuellement, mais dit rester attentive au respect des engagements pris par le Conseil communal lors de la dernière séance du législatif. Une séance lors de laquelle le Conseil général avait libéré près de 17 millions de francs pour réaliser la première phase du projet… dix-huit ans après Expo.02. /com-aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus