Étape décisive pour les Jeunes-Rives à Neuchâtel

Le principe du réaménagement du site a convaincu lors de la phase de consultation. Le projet ...
Étape décisive pour les Jeunes-Rives à Neuchâtel

Le principe du réaménagement du site a convaincu lors de la phase de consultation. Le projet passera devant le Conseil général le 29 juin prochain

Près de 90% des sondés lors de la phase de consultation se sont prononcés en faveur du projet des Jeunes-Rives. (Photo : Ville de Neuchâtel). Près de 90% des sondés lors de la phase de consultation se sont prononcés en faveur du projet des Jeunes-Rives. (Photo : Ville de Neuchâtel).

Le réaménagement des Jeunes-Rives, au bord du lac à Neuchâtel, a plu lors de la phase de consultation. Prochaine étape décisive: le passage le 29 juin devant le Conseil général. Si le projet passe la rampe, le nouveau parc sera accessible en partie à l'été 2022.

Lors de la phase de consultation, 27 acteurs collectifs se sont exprimés, totalisant 1424 réponses. Le principe du réaménagement du site est approuvé par 85% des sondés, a indiqué mardi la Ville de Neuchâtel.

La réalisation des travaux en deux secteurs recueille aussi une large majorité. Dans le détail, 89% des sondés estiment que le projet proposé est de qualité et un tiers des avis est très favorable. Les variantes proposées par le Conseil communal sont aussi plébiscitées.

Le parc des Jeunes-Rives, devisé à 26,6 millions de francs doit être réalisé en deux étapes, la plus grande entre 2021 et 2023, alors que la deuxième - qui concerne essentiellement le parking et l'actuelle place rouge - fera l'objet d'un autre rapport et sera réalisée par la suite, sans jamais que le site ne soit fermé à la belle saison.

Dans le courant de cet été, si le Conseil général donne son feu vert au projet, un parcours numérique interactif et évolutif sera d'ailleurs installé sur le site pour présenter le projet dans sa globalité à l'attention du grand public.


Parcs urbains: un besoin

Le crédit pour la réalisation de ce parc végétal de 70'000 m2 comprend une plage urbaine équipée et accessible à tous, des arbres et des surfaces vertes le long des rives, des restaurants, une grande place de jeux et une crique revitalisée.

Durant la pandémie de Covid-19, la Ville n'a pas voulu interdire l'accès aux rives au public, estimant que les personnes ne disposant pas d'un jardin ou d'un balcon ont aussi besoin d'espaces verts pour marcher, contempler ou se rencontrer, dans le respect des consignes sanitaires. « La création de parcs urbains de qualité est un corollaire indispensable de la densification urbaine », a souligné la directrice de l'urbanisme, Christine Gaillard. /ATS-gtr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus