Coronavirus : Pas d'assortiment élargi pour la grande distribution

Pour éviter une distorsion de la concurrence, les grands magasins ne pourront pas élargir l’assortiment ...
Coronavirus : Pas d'assortiment élargi pour la grande distribution

Pour éviter une distorsion de la concurrence, les grands magasins ne pourront pas élargir l’assortiment à disposition le 27 avril, date du premier de sortie du semi-confinement

Les grandes enseignes ne seront pas avantagées en attendant la réouverture de leurs concurrents de plus petite taille. (Photo :arch Les grandes enseignes ne seront pas avantagées en attendant la réouverture de leurs concurrents de plus petite taille. (Photo :arch

Les grands distributeurs ne pourront pas élargir leur offre de vente lundi prochain. Le Conseil fédéral a corrigé mercredi son annonce de la semaine dernière afin de ne pas créer d'inégalité de traitement avec les autres magasins qui ne rouvriront que le 11 mai.

Dans le cadre de sa stratégie d’assouplissement, le Conseil fédéral avait décidé d’autoriser, outre la vente des biens de consommation courante, celle de toutes les autres marchandises des magasins d’alimentation. Cette décision avait soulevé un tollé.

Pas de changement en revanche pour les masques. Les Suisses ne seront toujours pas soumis à une obligation générale d'en porter. Les branches qui sont tenus de définir des plans de protection pour encadrer l'assouplissement des mesures pourront toutefois prévoir le masque obligatoire.


1 million par jour

Afin d’assurer un approvisionnement de départ, la pharmacie de l’armée livrera un million de masques par jour aux principaux détaillants à partir de la semaine prochaine et pendant deux semaines. S’il n’est pas possible de couvrir les besoins par le biais des canaux habituels, la Confédération apportera un soutien subsidiaire selon ses moyens.

À ce jour, la pharmacie de l’armée a déjà livré 21 millions de masques aux cantons. La Confédération dispose encore de 18 millions de masques d’hygiène et de 1,2 million de masques FFP2 en réserve. Les stocks seront réapprovisionnés en continu.


Traitements médicaux

En accord avec les cantons, le Conseil fédéral a clarifié la question de la limitation des examens et traitements médicaux non urgents à l'hôpital. Il y a une semaine, il avait indiqué lever l’interdiction nationale pour le 27 avril et autoriser les hôpitaux à reprendre ces interventions à partir de cette date.

Les cantons restent tenus de garantir des capacités suffisantes dans le domaine stationnaire pour traiter notamment les patients atteints du Covid-19. Ils peuvent désormais limiter eux-mêmes les interventions non urgentes et continuer d’obliger les hôpitaux à mettre leurs ressources à disposition. Les hôpitaux doivent en outre garantir des stocks suffisants de médicaments essentiels.


Régime tessinois

Enfin, en raison de la situation épidémiologique, le Conseil fédéral a autorisé le canton du Tessin à prolonger jusqu’au 3 mai les restrictions dans certaines branches de l’économie. /ATS-mwi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus