Addictions et pandémie ne font pas bon ménage

La crise sanitaire fait émerger des nouvelles problématiques pour les personnes souffrant de ...
Addictions et pandémie ne font pas bon ménage

La crise sanitaire fait émerger des nouvelles problématiques pour les personnes souffrant de dépendances à certains produits addictifs comme la drogue ou l’alcool

Une fois la crise de la pandémie passée, le risque de surconsommation peut également naître. (Image d'illustration) Une fois la crise de la pandémie passée, le risque de surconsommation peut également naître. (Image d'illustration)

Le semi-confinement fait naître de nouvelles difficultés pour les personnes dépendantes de produits addictifs.  Addiction Suisse a tiré la sonnette d’alarme la semaine dernière pour sensibiliser la population à cette problématique. Entre le stress, la solitude et la difficulté de se procurer certaines substances, les consommateurs souffrant d’addiction doivent surmonter de nouveaux problèmes durant cette crise sanitaire. Le responsable du centre d’accueil tavannois de la fondation CONTACT active dans l’aide aux addictions, Eric Moser :

Selon Eric Moser, si une pénurie venait à se confirmer sur le marché de la drogue ces prochaines semaines, cela pourrait avoir des conséquences graves pour les consommateurs de telles substances. Ils risquent de se rabattre sur des produits frelatés encore plus nocifs pour l’organisme. Le risque d’overdoses pourrait aussi grimper lorsque la crise sera passée avec la circulation, à nouveau possible, des substances de qualité traditionnelle.  Afin de faire face à cette période délicate le mieux possible, la Fondation CONTACT conseille aux personnes souffrant d’addictions de suivre un programme d’aide afin de bénéficier d’un soutien médicamenteux. /nme


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus