« Il serait naïf de croire que Festi’Neuch puisse avoir lieu »

L’open air qui fait vibrer les Jeunes-Rives chaque printemps est encore dans l’attente d’une ...
« Il serait naïf de croire que Festi’Neuch puisse avoir lieu »

L’open air qui fait vibrer les Jeunes-Rives chaque printemps est encore dans l’attente d’une interdiction du Conseil fédéral

Antonin Rousseau, directeur et programmateur de Festi'Neuch. (Photo: archives). Antonin Rousseau, directeur et programmateur de Festi'Neuch. (Photo: archives).

La pandémie de Covid-19 ne laisse pas beaucoup d’espoirs à Festi’Neuch. L’open air, qui doit se tenir du 11 au 14 juin sur les Jeunes-Rives, n’est pas encore annulé. Lors de sa conférence de presse de jeudi, le Conseil fédéral n’a pas prononcé d’interdiction pour les grands rassemblements de l’été, comme les festivals. Le gouvernement a indiqué qu’il étudiait la question et qu’il communiquerait vraisemblablement lors de l’une de ses prochaines rencontres avec les médias. Les rassemblements de plus de 5 personnes restent interdits.

Pour le directeur et programmateur de Festi’Neuch Antonin Rousseau, il est aujourd’hui « illusoire » de croire que l’open air pourra se tenir en juin, alors que les bars et restaurants du pays devront rester fermés jusqu’au 8 juin au moins. Une interdiction des festivals cet été permettrait à Festi’Neuch « de ne pas avoir à payer les cachets des artistes dans leur intégralité, ce qui creuserait encore d’avantage un déficit qui sera déjà conséquent ».

De son côté, le Paléo festival a annoncé en fin de journée reporter d’un an sa 45e édition qui devait se tenir fin juillet à Nyon. /aju

Entretien avec Antonin Rousseau:


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus